Bien décidée à accueillir les beaux jours en toute légèreté (et, avouons-le, à court d’idées pertinentes pour son édito), la rédaction se lance cette semaine un défi médiumnique. Jour par jour, voici les conclusions (pleines d’espoir) de son expérimentation divinatoire… (lire la suite)

Retour du tandem parisien le plus excitant de la galaxie freak-house, popularisée (si tant est qu’on puisse user du terme) par le trublion Ark… (lire la suite)

En début d’année (voir Ventilo #145), nous chroniquions l’album des Earlies, merveilleuse odyssée décrite comme du… (lire la suite)

N’en déplaise à Jack Bauer, Urgences est depuis douze ans — putain, douze ans ! — la plus stressée des séries télé. Les ambulances… (lire la suite)

Clay Allison + Calc + Technicolor > le 27 au Cabaret Aléatoire
Métis ta zik > le 29 au Parc Chanot
Night of the dead Ratakans > le 29 à la Machine à Coudre
Karkan > le 30 au Balthazar
54 Nude Honeys > le 2 au Poste à Galène

Trois ans séparent l’excellent split-album Second Rate/Flying Donuts de ce deuxième véritable album. Trois ans qui ont l’air d’avoir.. (lire la suite)

Actifs sur la scène électronique depuis 1989, les Anglais de Chicken Lips ont touché à tout, de la techno sans concession des débuts aux remixes lucratifs pour des artistes aussi divers que Tiga ou Supergrass… (lire la suite)

Quinze ans qu’il n’avait plus réalisé de live. Quinze années durant lesquelles il s’est employé à devenir l’un des monstres de la techno. Pour ce retour « sur scène », sous forme de pied de nez… (lire la suite)

oilà un petit ovni comme on aime en rencontrer ! Après un premier travail commun, qui avait abouti à l’édition de Contre en 2002… (lire la suite)

Dans La Double vie de Vermeer, l’auteur italien Luigi Guarnieri nous raconte le surprenant destin de Han Van Meegeren, alias VM. Une biographie romancée… (lire la suite)

L’obsession de Sattouf pour l’adolescence donne lieu soit à des albums insupportables de niaiserie (No Sex in New York, Les Pauvres aventures de Jérémie par exemple), soit à des ouvrages drôles et récréatifs (Manuel du puceau, Ma circoncision)… (lire la suite)

Trop peu présent dans l’univers de la bande dessinée, le polar noir est à l’honneur avec Sans Pitié. Découvert il y a désormais un peu plus d’un an… (lire la suite)

La capacité que possède Dracula à ressusciter est simplement incroyable. Certains diront que, comme dans Dracula et les femmes, il s’agit de chance… (lire la suite)

Tout commence une nouvelle fois à New York avec des « primitifs » mangeurs d’hommes, des chercheurs et des anthropologues, forcément… (lire la suite)

Les amateurs des BD d’Allan Moore garderont à jamais une amertume en repensant aux adaptations de ses trois chefs d’œuvres par la Warner : From Hell, V pour Vendetta et Watchmen (pas encore sorti mais déjà conchié par les fans)… (lire la suite)

résenté sur la Croisette en Mai 2005, The Great Ecstasy of Robert Carmichael s’inscrivait dans la tradition cannoise des films sulfureux… (lire la suite)

Des années qu’on attendait ça… La voilà enfin, la comédie française à gros budget pas balourde ni affligeante, l’équivalent cinématographique des pastiches cathodiques des Nuls… (lire la suite)

La mise en perspective des univers que donnent à entendre les compositions de Dominique Petigand sur CD prennent une ampleur bien plus trouble en live. Assister à un de ses concerts c’est comme dénuder ses intuitions dans le noir, comme se surprendre en train de se connaître. Une expérience à part… (lire la suite)

Le théâtre du Merlan a réussi l’improbable exploit de réconcilier Marseille avec Pina Bausch. Kontakhof nous était présenté le temps de deux soirées inoubliables à la Criée… (lire la suite)

Niché dans la rue d’Aubagne, le Daki Ling ouvre régulièrement sa scène au théâtre. Un théâtre proche du public, où les mots laissent souvent place à la pantomime, à l’improvisation musicale et à la rupture avec l’habituelle dissociation acteurs/spectateurs, comme le démontre la compagnie Le Souffle avec Les sages de Chelm.

Arts/Rue/Essais
Théâtre 27
Prix de peinture Jean-Michel Mourlot
La Force de l’Art

Avec le temps, assassin lorsqu’il s’applique à la nature mouvante de la musique électronique, on avait presque oublié cette évidence : l’un des meilleurs dj’s français… (lire la suite)

A l’heure où les festivals d’été bouclent leur programmation, celui des Faveurs de Printemps investit le théâtre Denis à Hyères pour trois jours de musique placés sous le signe du folk

Anonymes. C’est ce que l’on retiendra (notamment la presse internationale) de cet épisode appelé anti-CPE : des gens. De plus en plus dominée par une propagande mercantile totalitaire… (lire la suite)

Après avoir exhumé bon nombre de perles en matière de disco, funk, hip-hop et house (respectivement les quatre premiers volumes), le label anglais BBE s’intéresse logiquement à la note bleue… (lire la suite)

Un an après le gargantuesque festival qui fit connaître l’Embobineuse à la face du monde, faisons un petit arrêt sur image, histoire d’être paré pour la seconde édition… (lire la suite)

Cuizinier

Ceci est bien un disque electro. Avec les synthés 80’s, les sons de boites à rythme maintes fois entendues et … Et c’est tout. L’affiliation au revival electroclash s’arrête là car elle ne concerne que « la forme »… (lire la suite)

Tremplins Sud
le nouveau cinéma cubain
la Compagnie
concours de nouvelles

Prince de la rengaine borderline, musicien malgré tout, ami des bêtes et idole de la rédaction, Didier Super a osé faire dans l’industrie du disque (ce que personne n’avait jamais fait auparavant). La bave aux lèvres, notre apprenti journaliste a voulu en savoir plus, et s’est retrouvé malgré lui – mais fort logiquement – avec un concept à la hauteur du mythe : l’interview tragique… (lire la suite)