Ventilo n° 431

du 12 juin au 2 juillet

EDITO

C’est peut-être le plus grand paradoxe de Marseille : ses dirigeants ne l’aiment pas. Alors oui, ils ne manquent pas de vanter sa lumière à couper le souffle, qui lui vaut le débarquement incessant d’équipes de tournage cinématographique. Certes, ils se gargarisent d’événements « spectaculaires » qui

VENTILO VOUS INVITE

CINÉMA