Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties

Le Mois du film documentaire

Quoi de neuf, docs ?

 

Novembre est depuis dix-huit ans estampillé Mois du documentaire. Même si le genre reste bien présent tout au long de l’année en salles, cette initiative relayée dans un grand nombre de cinémas régionaux permet de (re)découvrir toute la richesse d’œuvres qui ont fait les belles heures de l’année cinématographique.

 

La structure nationale Images en bibliothèque lance, pour sa dix-huitième année consécutive, son opération Le Mois du film documentaire, visant à promouvoir sur le territoire la création cinématographique documentaire, non seulement dans les salles de cinéma, mais également au sein de tous lieux culturels, éducatifs, sociaux, propres à développer les regards sur une autre représentation du monde, différente de celles véhiculées communément par la télévision ou internet. La démarche est louable, à n’en pas douter. Nous pourrions soliloquer indéfiniment sur le geste de concentrer cet effort sur ce seul mois de novembre, ou plus largement sur les frontières poreuses entre documentaires et fictions, or ce serait non seulement bouder son plaisir, mais également ne pas observer que l’initiative permet par ailleurs de défendre une poignée de films magnifiques, qui retrouvent, au sein de ces lieux de diffusion, un prolongement dans la vie des films en salles toujours trop court. L’association Cinémas du Sud apporte sa précieuse pierre à l’édifice, en proposant, en résonnance avec ce Mois du documentaire, de prendre en charge la venue des cinéastes, pour deux films qui comptent parmi les plus beaux de cette année 2017 (et largement relayés dans ces colonnes), Retour à Forbach de Régis Sauder et Un Paesa di Calabria de Shu Aiello et Catherine Catella. Hormis ces deux opus, de nombreux documentaires couvriront les écrans régionaux, des Variétés au Gyptis de la cité phocéenne, à l’Eden de La Ciotat ou l’Institut de l’Image d’Aix-en-provence, pour n’en citer que quelques-uns. Au menu des festivités, une quarantaine de films programmés, dont les excellents Swagger d’Olivier Babinet, Spartacus et Cassandra de Ioanis Nuguet, La Traversée d’Élisabeth Leuvrey, Des lois et des hommes de Loïc Jourdain, ou l’incontournable dernière œuvre de Frederick Wiseman, Ex libris, The New York Public Library. Le documentaire a pris une place essentielle dans l’exploitation cinématographique, et parmi les sept cents films qui sortent par an, près de quinze pour cent sont des œuvres classées documentaires. Leurs diffusions offrent d’ailleurs les plus belles occasions de débats et d’échanges pour les salles. Cette pluralité des regards sur ce monde en marche reste donc un signe particulièrement encourageant pour le dynamisme de la création — même si l’on peut vivement regretter que bon nombre des productions ne trouvent pas le chemin des salles —, réalité que révèle avec dynamisme l’initiative hexagonale du Mois du film documentaire.

 

Emmanuel Vigne

 

Le Mois du film documentaire : jusqu’au 30/11. Rens. : www.moisdudoc.com

Le programme complet du Mois du film documentaire ici