Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties

L’Entre-deux Biennales & le festival Les Élancées

Parenthèse

 

La Biennale du Cirque fête son entre-deux pendant un mois, en association avec le festival Les Élancées. Une trentaine de spectacles et dix-sept lieux nous donnent l’occasion de retrouver des compagnies connues de tous, mais aussi de s’exercer à la pratique du cirque à travers des ateliers.

 

Forte de son succès des éditions précédentes, la Biennale du Cirque a décidé de programmer un entre-deux pour garder le contact avec son public, mais aussi parce que le cirque colle formidablement à l’hiver. Quoi de mieux que de venir se mettre au chaud dans l’esprit de vivre un instant festif et convivial ? L’identité du cirque, c’est un sujet au cœur de l’actualité, parce que sa transformation et son éclatement sont un big bang permanent. S’arracher au concept du chapiteau et de l’héritage patriarcal que l’on transmet de père en fils (Bouglione, Pinder…) n’a pas été chose facile. Il a fallu se structurer, s’implanter sur des territoires et solliciter les aides publiques (régions et départements) pour redessiner les contours d’un cirque contemporain qui dialogue avec le théâtre et la danse contemporaine. Le chapiteau reste présent, mais pas seulement, car le cirque a su devenir intimiste pour investir l’espace des scènes nationales. L’acrobate devient interprète et inversement, le danger devient vecteur de comique, parce que la chute n’est plus mortelle. Entre le synopsis, l’acrobatie et l’utilisation de l’espace, une gestation permanente a su créer un mouvement sous le label de cirque contemporain. Et comme très souvent en France, une transformation réussie relève d’une politique publique au service d’énergies convergentes. Quel est l’enjeu devant cette urgence à sauver notre cirque ? D’abord un regard nouveau sur le rapport entre l’humain et l’animal, ensuite un besoin de redéfinir les codes du rire et de l’exploit. On ne rit plus de la naïveté ou de la bêtise (une forme de condescendance). On s’amuse de l’incongru, du regard sur soi, des similitudes entre l’interprète et le tout un chacun. Le saut de trampoline se fait presque nonchalant, dans le désir d’une souplesse et d’un aller-retour où l’on se serre la main, où l’on contemple la beauté du vide. Beaucoup plus proche de Charlie Chaplin que de Bouglione, le cirque contemporain a su repenser l’humain dans son rapport à l’espace et à l’autre, parce qu’on ne vit pas sans ses voisins.

 

Karim Grandi-Baupain

 

  • Les Élancées : du 12 au 25/02 dans les salles du réseau Scènes et Cinés Ouest Provence.

    Rens. : www.scenesetcines.fr

 

La sélection de Ventilo

 

Bal Cirque par la Cie Terya Circus

Pour l’inauguration de l’Entre-deux Biennales, la Saint-Valentin est à l’honneur avec un bal populaire ouvert à tous et gratuit sur réservation. Acrobates et musiciens de Guinée vous invitent à venir en famille pour festoyer.

KGB

> le 14/02 à Archaos / Pôle Cirque Méditerranée (22 boulevard de la Méditerranée, 15e)

 

Bosch Dreams par les 7 doigts et le Théâtre République de Copenhague

Les 7 doigts de la main, c’est une référence mondiale du cirque. L’acrobatie est savamment orchestrée et enrobée dans un show proche du music hall et cher à la culture nord-américaine. Cette fois-ci, les 7 doigts travaillent avec le Théâtre de Copenhague autour de l’univers du peintre flamand Jérôme Bosch. Un show onirique et hypnotique qui ravira le plus grand nombre.

KGB

> les 12 & 13/02 au Théâtre de l’Olivier (Istres)

Rens. : www.7doigts.com

 

Calamity Cabaret par la Cie L’immédiat

L’histoire entre Camille Boitel et Marseille est devenue relation intime. Après plusieurs résidences au Merlan sous la direction de Nathalie Marteau, Camille Boitel a su construire l’identité d’un travail exigeant où la relation entre l’interprète et l’accessoire est au centre du débat. Dans le prolongement de Buster Keaton, les interprètes chorégraphient la maladresse pour mieux générer des situations explosives.

KGB

> du 21 au 23/02 au Bois de l’Aune (Aix-en-Provence)

Dernière minute : pour des raisons techniques liées à la création du spectacle, ce dernier est reporté à une date ultérieure

 

Cirkopolis par le Cirque Eloize

Autre référence du cirque contemporain, la compagnie Eloize élabore un univers où les costumes, les décors et les couleurs s’enchainent comme dans un film de Jaques Demy. L’acrobatie est synchrone et millimétrée à la manière d’un kaléidoscope. À l’opposé de Camille Boitel, ici, rien ne déborde et tout va dans le sens de l’excellence.

KGB

> les 24 & 25 au Théâtre La Colonne (Miramas)

Rens. : www.cirque-eloize.com/fr

 

Sabordage ! par La Mondiale Générale

La question de l’apesanteur reste un sujet d’actualité. Ici, les interprètes deviennent les outils d’un jeu de construction et de déplacements où le très lourd est une dominante. La poutre, objet familier que l’on regarde des heures devant un feu de cheminée, devient le sujet central d’une histoire d’équilibre et de démesure.

KGB

> le 24 sur la place des Aires (Cornillon-Confoux)

> le 25 à l’Espace Robert Hossein (Grans)

Rens. : www.lamondialegenerale.com

 

 

Le programme complet de l’Entre-deux Biennales ici

Le programme complet des Élancées ici