Avec le Temps

Annulé
Festival consacré à la chanson française : concerts (chanson, rock, pop, hip-hop), rencontres...

Rendez-vous en mars 2020 pour la 22e édition du festival Avec Le Temps qui célébrera la musique francophone et les scènes actuelles, à Marseille mais aussi aux alentours. Cette année le festival itinérant sʼagrandit, dans le temps et lʼespace. 

Vivre avec son temps, cʼest avoir lʼambition autant que lʼhumilité de sʼintéresser à ce qui naît, tout en sachant assumer le temps qui passe. Le festival assume lʼambition de braquer les projecteurs sur les valeurs montantes et émergentes, tout autant que sur celles qui se trouvent déjà en têtes dʼaffiches. Avec Le Temps est une invitation à la curiosité musicale et une ode aux expressions francophones en tous genre.

À Marseille et en Provence
Du 23 février au samedi 28 mars 2020
Tarifs variables suivant les événements et les lieux
https://festival-avecletemps.com/

Article paru le mercredi 4 mars 2020 dans Ventilo n° 442

Festival Avec le Temps

Les chants de Mars

 

Le 5 mars, le festival Avec le Temps entamera sa vingt-deuxième édition, réaffirmant son esprit rassembleur tout en prônant la diversité. Avec en toile de fond depuis toujours la chanson francophone, il laisse toutefois aux musiques actuelles et urbaines une place de choix. Francois Gautreau, chargé de communication et organisateur du festival, nous a reçu à la coopérative Grand Bonheur pour nous en dire plus sur l’événement.

  Grand Bonheur œuvre dans le champ culturel en soutenant des projets artistiques multiples à l’image du festival Avec le Temps, événement central qui symbolise en quelques sortes ses différents « chants » d’action. La coopérative, tout comme son événement phare, s’étend sur le territoire Sud-Est et soutient des artistes aux univers vastes, francophones, nationaux ou internationaux, qui tous semblent avoir un esprit en phase avec ses valeurs. Prenant le relais du CRAC (Centre de Rencontres et d’Actions Culturelles) il y a cinq ans, Grand Bonheur donne des orientations musicales et territoriales nouvelles au festival, et organise des rencontres sonores et des parcours chansons, tout en gardant comme fil d’Ariane la thématique d’un événement dédié à la chanson, en mettant à l’honneur chansons à textes ou auteurs appartenant au patrimoine. Ces nombreuses ambitions « ne posent pas de problème » dans le maintien de l’identité « puisque les gens sont contents d’année en année et que les jauges ne font qu’augmenter », avec en prime une reconnaissance notable du milieu et du public. Du 5 au 19 mars, l’événement se promènera de salle en salle, de ville en ville, offrant une trentaine de concerts de figures connues, reconnues ou moins connues de la musique francophone actuelle ou plus ancienne, pour finir son voyage avec un live (très attendu) d’Aloïse Sauvage le 28 à l’Espace Julien, précédé des non moins talentueux Roxaane et Lonepsi. Ce melting-pot fait de l’événement le « le troisième festival de ce type sur le territoire après le Printemps De Bourges et les Francofolies de la Rochelle », aux dires de François. Son nom évoque évidemment à chacun la chanson française de l’enfance, des radios FM, mais la programmation semble s’être étoffée et savoir incarner l’air du temps en alliant le patrimoine à des musiques plus urbaines, à l’image des artistes Jok Air, Fixpen Sill ou Tsew the Kid. La programmation flirte également avec les temps modernes en invitant artistes émergents, nouvelles formes de musique ou artistes engagé(e)s, poètes ou portraitistes au caractère bien trempé. Une grande place est donnée aux artistes féminines, à l’instar de Suzane ou Aloïse Sauvage, aux textes terriblement ancrés dans notre époque. Sans parler de Brigitte Fontaine et d’Izia, ces personnalités chères au paysage musical francophone. Aux côtés des grands noms, d’intéressants artistes sont à découvrir, comme Clay & Friends, groupe québécois en devenir. Des plateaux plus intimistes et treize concerts gratuits permettent aux jeunes formations de se faire connaître auprès du public « sans considération de revenus ni habitudes de sorties ». Des concerts pour tous, et partout, puisqu’on pourra entendre Tiken Jah Fakoly à Vitrolles et les Innocents à Velaux. L’onde de choc se fera sentir jusqu’à Aix, au 6mic, avec un plateau atypique réunissant Fred Nevché pour un ciné-concert poétique et une lecture en musique des textes d’Alain Damasio. Jusqu’à Paris, même, avec une belle soirée découverte à la Maroquinerie le 9 mars. Dans une démarche de médiation, le festival s’exportera dans les établissements scolaires et sera l’occasion de rencontres professionnelles, de balades sonores dans les rues de Marseille ou de débats. Ainsi, il permettra de se questionner sur les enjeux actuels de la filière, notamment en termes de développement durable. À travers cette ambition clairement multidimensionnelle, le festival Avec le Temps semble voué à la longévité.  

Cécile Mathieu

 

Avec le Temps : du 5 au 28/03 à Marseille et en Provence.

Rens. : www.festival-avecletemps.com/

Le programme complet du festival Avec le Temps ici