Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
  • <em>Un autre journal </em> à la Friche La Belle de Mai dans le cadre de la Biennale des Écritures du RéelUn autre journal
  • <em>Un autre journal </em> à la Friche La Belle de Mai dans le cadre de la Biennale des Écritures du RéelUn autre journal
  • <em>Un autre journal </em> à la Friche La Belle de Mai dans le cadre de la Biennale des Écritures du RéelUn autre journal

Un autre journal à la Friche La Belle de Mai dans le cadre de la Biennale des Écritures du Réel

Un autre regard

 

Un autre journal ou une autre façon de traiter la folie… Depuis trois ans, l’atelier de photo monté avec des personnes souffrant de troubles psychiques a donné jour à quatre journaux et plusieurs expositions à Marseille. La Biennale des Écritures du Réel accueille aujourd’hui le projet collectif à la Friche pour une rétrospective de trois ans d’expérimentations. Coup d’œil.

 

Depuis le début, et malgré les difficultés, le parti-pris du projet est de se retrouver en dehors du milieu psychiatrique. Bel aboutissement, donc, pour ces participants suivis par différents pôles des Hôpitaux de Marseille, que celui d’exposer en plein air dans la rue intérieure de la Friche. Des images sélectionnées parmi 3482 photographies seront exposées en très grands tirages, accompagnées de textes : « Je dis stop, je m’invite dans le cadre de ce rêve », peut-on y lire.
Articulé autour de rencontres hebdomadaires, le principe de l’atelier est simple : à chaque participant est confié un appareil argentique qu’il gardera avec lui tout au long du cycle. Les photos sont faites pendant des sorties au cours de l’atelier, ou bien tout seul pendant la semaine. Au-delà de l’apprentissage des bases techniques, ce moment de rencontre et de discussion est avant tout consacré au regard que l’on porte sur les photos, et aux choix que l’on établit pour le journal. Photographe et directeur artistique de l’Autre journal, Stephanos Mangriotis est accompagné pour ce projet par le poète Andrea Franzoni, qui guide les participants sur le travail d’écriture lié aux photos. Le travail sur le long terme en fait d’ailleurs une démarche qui se distingue d’un projet d’art-thérapie. Stephanos Mangriotis dote cette expérience d’une réelle exigence artistique, avec toujours comme objectif une réalisation à montrer : que ce soit le journal, un diaporama sonore ou une exposition, l’atelier est toujours tourné vers « l’extérieur ».
Alors qu’il y a trois ans, l’équipe soignante de l’Hôpital Sainte-Marguerite se trouvait un peu dubitative face au projet, l’avenir lui semble radieux, avec notamment un livre en cours de réalisation. Le soutien du psychiatre Jean Naudin et de l’Agence Régionale de Santé y a dans un premier temps été pour beaucoup, lorsque, aujourd’hui, la reconnaissance par des institutions culturelles du travail artistique effectué couronne le tout.

Sacha Steurer

Un autre journal : du 10 au 26/03 à la Friche La Belle de Mai, rue intérieure (41 rue Jobin, 3e), dans le cadre de la Biennale des Écritures du Réel.
Rens. : 04 95 04 95 95 / www.lafriche.org
Visite guidée par Stephanos Mangriotis et des participants le 12/03 à 15h (rendez-vous devant les Grandes Tables).
Pour en (sa)voir plus : http://dekadrage.org/unautrejournal