Le Mucem © Damien Boeuf

Ricciotti architecte à la Tour-Panorama de la Friche La Belle de Mai

Béton désarmé

 

L’exposition consacrée à l’architecte Rudy Ricciotti, conçue par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris, fait escale à la Friche de la Belle de Mai. Un sujet haut en couleur pas évident à dépeindre.

 

Rudy Ricciotti est un artiste, tout au moins un poète. Il sait mieux que personne disserter avec lyrisme sur le combat de l’homme face à la matière (et le maître d’ouvrage), si sauvage et indomptable, combat qu’il mène projet après projet pour lui imposer une forme et au-delà, un style… son style.
Souvent irraisonné, il pense la forme sans savoir si elle est techniquement réalisable, un casse-tête que son fils, Romain, ingénieur béton, doit résoudre. L’homme qui se dit avoir une « tête de voleur de poule » ne laisse pas indifférent : il séduit ou irrite, selon la sincérité que l’on accorde à son exubérance et à son style bohème. Sa fidélité au béton, à l’image peu écologique, ne lui vaut pas que des admirateurs non plus. Un matériau qu’il définit comme « une haute technologie française, fabriquée en France » (1)Dans Ricciotti constructeur, interview filmée par Francis Rambert, comme l’illustre la résille du MuCEM en béton fibré ultra-performant.
Qu’importe, l’homme a du style et ses réalisations aussi, même si les usagers de ses bâtiments ont parfois du mal à composer avec ses choix…
Malheureusement, l’exposition ne se révèle pas à la hauteur du sujet : quelques photos, des dessins, des moules des structures en béton, un documentaire de Francis Rambert… Certes, tout cela est intéressant. Mais on aurait aimé des maquettes, plus de photos des projets, plus de documents, des vidéos. Nulle trace non plus du film/portrait de Laetitia Masson, L’Orchidoclaste, pourtant mentionné sur le site de la Friche. Alors c’est vrai, s’il n’y a pas trop de monde, il y a bien deux écrans tactiles qui permettent de visiter tous les projets et leurs photos… à condition que les deux fonctionnent ! Pour avoir un aperçu complet de son travail, il ne reste donc plus qu’à s’offrir la monographie, en vente à l’accueil.

Damien Bœuf

 

Ricciotti architecte : jusqu’au 18/05 à la Tour-Panorama de la Friche La Belle de Mai (41 rue Jobin, 3e).
Rens. www.lafriche.org/content/ricciotti-architecte

Pour en (sa)voir plus : www.rudyricciotti.com

 

Notes   [ + ]

1. Dans Ricciotti constructeur, interview filmée par Francis Rambert