Les Baliseurs du désert de Nacer Khemir

Pépites de Cinéma au Mucem

Au fil de l’or

 

Alors que le Mucem s’illumine d’Or pour sa nouvelle exposition, ambitieuse et lumineuse, la salle de cinéma du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée s’associe à l’excellente structure Aflam pour une poignée de projections de films rares.

 

Parallèlement à l’exposition Or qui illumine les murs du musée conçu par Rudy Ricciotti, le cinéma du Mucem s’associe à Aflam pour une programmation précieuse qui nous offre à découvrir quelques pépites cinématographiques empreintes d’onirisme et d’histoire. La question de la représentation dans l’image animée autour de ladite thématique reste une question d’alchimie : ou comment la matière — l’argentique — se transforme, dans le récit, en or, couleur ultime de la lumière, sa source, de l’idéal, le soleil, tout autant que du bien matériel. À commencer par le sublime Les Baliseurs du désert de Nacer Khemir, opus maintes fois primé en festivals (dont Venise), et premier film d’un cinéaste majeur en Tunisie, où les images lumineuses éclairent des visages à la beauté mystérieuse, dans une ambiance où flotte cet air des Mille et Une Nuits. Autre grand opus du répertoire, La Momie, film unique de Shadi Abdel Salam, s’inspire d’un événement réel survenu au cours d’une expédition dans la Vallée des Rois, en 1881. Il s’agit là de l’un des plus grands films du patrimoine égyptien, dont les degrés de lecture oscillent du conte à l’histoire même du pays. Citons également, au sein de cette programmation, les trois classiques, cependant rares en salle, que sont Le Voleur de Bagdad de Raoul Walsh, Leçons de ténèbres de Werner Herzog et Madame la diablesse d’Henri Barakat. Le jeune public se taille dans cette proposition une jolie part, avec d’un côté les ateliers création mash-up et de l’autre la diffusion des superbes Aladin et la lampe merveilleuse de Jean Image et Sindbad de Karel Zeman, qui ont chacun poussé à son acmé l’art du dessin animé et du conte filmé, sans oublier l’incontournable Les Aventures du Prince Ahmed de 1926, premier long-métrage d’animation conçu en ombres chinoises, véritable travail d’orfèvre, accompagné pour l’occasion d’une performance musicale par le Khoury Project.

 

Emmanuel Vigne

 

Pépites de Cinéma : du 2 au6/05 au Mucem. Rens : 04 84 35 13 13 / www.mucem.org

Programme complet du festival Pépites de Cinéma