marseillons-henri-frederic-blanc-et-cyril-leconte

Marseillons 2 au Théâtre de l’Odéon

Identité heureuse

 

Marseillons ! à l’Odéon, le show phocéen qui fait du bien, est de retour sur la Canebière.

 

Fort du succès de la première édition (une soirée unique), Cyril Lecomte reprend le concept et creuse son sillon en nous offrant cette fois-ci trois représentations.
Un bon aïoli (comme une bonne pizze), que tu le veuilles ou non, c’est toujours les mêmes ingrédients : l’œuf, la moutarde, l’huile et baste (1)L’ail, ça compte pas, c’est évident, sinon tu vas directement t’acheter un tube de mayonnaise.
Les œufs seront cette année, comme en 2015, au sens propre comme au figuré : en pagaille, un vrai moulon. Issus de l’agriculture locale et de bon calibre. Des œufs qui chantent, qui dansent, qui jouent la comédie, certains déjà présents l’année dernière plus plein de nouvelles et de nouveaux. Des œufs joyeux mais trop nombreux pour tous les citer, le Net est là pour l’exhaustif. La moutarde ensuite, on ne change pas de marque, on prend la meilleure, la dijonesque, l’incontournable : Henri-Frédéric (Mustem Ardens) Blanc ! Lecomte avait été autorisé par l’auteur à piocher dans l’œuvre déjà existante pour nourrir le spectacle précédent, cette année à sa demande, le pape de l’Overlittérature nous offre un pot tout neuf, rien que pour l’occase (2)Les bouches d’or, disponible à l’achat en ligne sur http://marseillons.fr. Et l’huile ? Le liant ? Ce qui fait que tu peux retourner le bol sans que la fourchette ne bronche ? Incontestablement, tout ça c’est Lecomte, l’énergie, le plaisir de « mettre » les gens ensemble, l’envie de faire la fête, contre mauvais vents et mauvaises marées : l’homme en est un condensé à lui tout seul.
Marseillons !, c’est bien sûr et avant tout un spectacle, avec sa scène, ses artistes et son public, mais aussi, et surtout, une occasion de retrouver avec plaisir des inconnus, de se tenir chaud entre collègues, de se « compter » et de se dire que si les cons sont légion, on n’est pas seuls pour autant. Alors oui, Marseillons !

Laurent Centofanti

 

Marseillons 2 : du 9 au 11/12 au Théâtre de l’Odéon (162 La Canebière, 1er).
Rens. : 04 96 12 52 70 / http://marseillons.fr

Rencontre-dédicace avec Henri-Frédéric Blanc autour de son nouveau livre Les Bouches d’or, en présence de Cyril Lecomte et Richard Guedj : le 2/12 à la Librairie Prado-Paradis (19 Avenue de Mazargues, 8e). Rens. : www.librairiepradoparadis.fr

 

 

Notes   [ + ]

1. L’ail, ça compte pas, c’est évident, sinon tu vas directement t’acheter un tube de mayonnaise
2. Les bouches d’or, disponible à l’achat en ligne sur http://marseillons.fr