Kid Francescoli © Vittorio Bettini

L’Interview (à la) maison | Kid Francescoli

Où l’on « profite » du confinement pour prendre des nouvelles de nos artistes… Place au petit prince phocéen de la pop, rentré au bercail à l’aube d’une tournée internationale.

 

Au moment où tout a été mis en pause, quel était ton programme printanier ?

J’allais attaquer la tournée, la première date devait avoir lieu à Milan et a été annulée quelques jours avant. Nous avons quand même pu jouer à Lausanne et Londres, mais on a malheureusement dû rentrer le lendemain. C’est rageant parce que les concerts se sont super bien passés et que la tournée promettait de belles dates, mais ce n’est que partie remise. Enfin… j’espère.

 

C’est quoi, ton confinement à toi ? Comment occupes-tu tes journées ? 

Comme beaucoup de monde j’imagine, à regarder des films, écouter de la musique, etc. Et essayer de ne pas passer trop de temps sur mon téléphone, ou simplement à ne rien faire.

 

Pourquoi c’est bien, ce confinement ?  

Parce qu’on prend du temps pour faire des choses qu’on fait en vitesse d’habitude, comme cuisiner par exemple, ou des gestes simples comme se couper les ongles qui prennent tout à coup plusieurs minutes, avec une pause et une réflexion sur notre place dans l’univers entre chaque doigt ; ça laisse du temps pour penser…

 

Pourquoi ça craint ?

Parce qu’il y a des morts et que c’est forcément flippant pour les parents, les proches et soi-même, et parce que ces mêmes personnes nous manquent.

 

Avec qui aurais-tu aimé être confiné ?

Je suis vraiment bien là où je suis avec ma chérie et les chats. Nous avons un extérieur, j’ai bien conscience d’être vraiment privilégié. Il me manque juste un studio au sous-sol et je serais dans les conditions idéales… Sinon avec Depardieu ou Larry David, pour des ambiances complètement différentes !

Une astuce sympa ?

Se faire des cycles, en musique ou en cinéma: écouter plusieurs albums d’un musicien ou regarder plusieurs films d’un réalisateur ou d’un acteur
ou alors regarder l’original et son remake (pas forcément dans cet ordre), ça double le temps.

 

La première chose que tu vas faire en « sortant » de là ?

Les possibilités seront trop nombreuses, j’improviserai !

 

Comment imagines-tu l’après ?

Je pense qu’on va tous rester raisonnables pendant quelques semaines et puis que tout redeviendra comme avant. J’espère me tromper…

 

Un astuce sympa ?

se faire des cycles, en musique ou en cinéma: écouter plusieurs albums d’un musicien ou regarder plusieurs films d’un réalisateur ou d’un acteur
ou alors regarder l’original et son remake (pas forcément dans cet ordre), ça double le temps

 

Propos recueillis par Cynthia Cucchi

 

Pour en (sa)voir plus : www.kidfrancescoli.com