Play It Again  (V.O.)

8e édition du festival national consacré aux plus beaux classiques en version restaurée

Créé en 2008 par l’Association des Distributeurs de Films de Patrimoine (ADFP), le Festival PLAY IT AGAIN ! est le seul rendez-vous national et annuel consacré aux films du patrimoine. Véritable fête du cinéma classique du mois d’avril durant laquelle près de 200 cinémas proposent à leur public une sélection des meilleures rééditions de l’année passée et des animations variées.

 

Du 14 au 27 septembre, la 8eédition du Festival Play It Again !, organisée par l’ADRC, proposera aux spectateurs de près de 300 salles de voir ou revoir sur grand écran une sélection des plus beaux films classiques de l’année en version restaurée, une rétrospective « rire ensemble » et de nombreuses séances événementielles.

Seul rendez-vous annuel et national consacré aux films classiques, le festival Play It Again !revient du 14 au 27 septembre.

Tous les films :
— Ô mon classique
— Rire ensemble
— Hommage à Michel Simon
— Jeune public

 

 

Dans les cinémas
Du 14 septembre au 27 septembre
Tarifs variables suivant les lieux
http://www.festival-playitagain.com/

Article paru le mercredi 14 septembre 2022 dans Ventilo n° 468

Festival Play it Again en région sud

Patrimoine générique

 

Du 14 au 27 septembre, dans près de trois cents salles en France, dont une bonne partie en PACA, la huitième édition du festival Play It Again, proposée entre autres par l’ADRC, nous invite à (re)découvrir, en copies numériques restaurées, les plus belles pages du cinéma mondial, portées par la puissance émotionnelle du grand écran.

    Malgré un soutien sans failles, à destination des salles hexagonales, de l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC) quant à la diffusion sur grand écran des classiques incontournables du cinéma international, la programmation de films du patrimoine restaurés en format DCP est restée, en salle, ces dernières années, un pari périlleux car trop souvent peu mobilisateur. À quelques exceptions près, bien évidemment, qui nécessitaient principalement un accompagnement intelligemment ciselé autour de l’œuvre, comme en témoigne le travail de l’Institut de l’Image d’Aix-en-Provence. Ces deux dernières années, certains signes viennent démontrer que (re)découvrir, dans cette expérience collective du grand écran, les plus belles pages de l’histoire du cinéma témoignait d’un engouement certain. Pour preuve, les beaux résultats engrangés par les sorties de l’indémodable La Maman et la putain de Jean Eustache (longtemps invisible), du cycle consacré à Kinuyo Tanaka (tout à fait inconnue du public), des chefs d’œuvre de Pier Paolo Pasolini, voire des courts-métrages de Djibril Diop Mambéty. La huitième édition du festival Play It Again nous arrive ainsi à point nommé, dans un contexte d’écroulement de l’exploitation cinématographique, où la puissance de films intemporels peut être à même de réveiller un désir particulièrement en berne. Le principe de la manifestation, portée par l’ADRC, reste identique aux éditions précédentes : proposer aux salles hexagonales — dont près trois cents se sont emparé — un corpus de vingt-deux grands films classiques du répertoire, pouvant être accompagnés d’animations diverses. Chaque cinéma devant proposer au moins trois œuvres de cette sélection. L’événement trouvera ainsi un large écho en PACA, de Cucuron à Martigues, en passant par Marseille, Nice, Six-Fours, Toulon, Port-de-Bouc ou Briançon. Quant aux films, force est de constater que les choix idoines font de cette édition l’une des plus passionnantes de son histoire. Parmi les plus belles ressorties, citons éparses les sublimes Lettre d’une inconnue de Max Ophuls, Le Messager de Joseph Losey, Rashōmon d’Akira Kurosawa, Maternité éternelle de Kinuyo Tanaka ou, bien évidemment, La Maman et la putain de Jean Eustache, sans oublier le toujours renversant L’Atalante de Jean Vigo, qui s’inscrit dans un petit hommage à l’acteur Michel Simon. Une nouveauté pour cette huitième édition, l’éditorialisation de la programmation, avec cette sélection Rire ensemble ! particulièrement savoureuse, qui nous offrira les occasions de jouer des zygomatiques devant Fric-frac de Maurice Lehmann, La Poison de Sacha Guitry, Mon oncle de Jacques Tati ou le premier film de Francis Veber, Le Jouet, satire mordante sur la domination dans le monde du travail. Une huitième édition bigarrée propre à déclencher sans réserve nos engouements cinéphiliques !  

Emmanuel Vigne

 

Festival Play it Again : du 14 au 27/09 dans plusieurs salles de la région (le Madeleine à Marseille, les cinémas de Scènes & Cinés Ouest Provence, le Méliès à Port-de-Bouc…).

Rens. : www.festival-playitagain.com

Le programme du Festival Play it Again dans les parages ici