Festival PAC - Printemps de l'Art Contemporain

14e édition de la manifestation proposée par le réseau PAC : expositions, performances, rendez-vous en plein air...

«Le festival propose de danser les frontières qui nous ont empêché·es. Piétiner la terre. Lever les mains. Croiser les doigts. Soulever nos corps embrassés l’air. C’est dans ce vent de liberté, et dans ce besoin de se déplacer que le PACs’inscrit cette année

— Claire Luna

 

Cette année, le Printemps de l’Art Contemporainaura lieu du jeudi 26 mai au dimanche 12 juin 2022. Durant 3 semaines, les 61 membres du réseau Provence Art Contemporain rejoints par près de 20 structures partenaires unissent force et imagination pour proposer au public un festival d’art contemporain sur le territoire de Marseille Provence.

Toutes les formes de rencontres entre les artistes et le public sont activées pour appréhender l’art contemporain au-delà de la traditionnelle visite d’exposition : grande nocturne d’ouverture dans les galeries marseillaises, performances, ateliers, diners, lectures, concerts, promenades et installations en plein air…

En contrepoint de cette foisonnante programmation animée par plus de 100 artistes, le Festival PAC organise des visites commentées et des parcours en bus au départ de Marseille et à destination d’Aix-en-Provence, du Pays d’Aix et de l’Étang de Berre pour accompagner le public à découvrir la scène vivifiante de l’art contemporain dans le Sud. Une scène que l’on sait de plus en plus prolifère et convoitée. 

Nous vous donnons rendez-vous dès jeudi 26 mai à Marseille pour la grande nocturne d’ouverture qui mobilisera plus de 30 lieux culturels et d’art contemporain à l’occasion du lancement du festival PAC !

 

« Depuis plus d’une décennie, le Printemps de l’art contemporain célèbre les premiers beaux jours par un festival ouvert au plus large public et associant les lieux d’art du territoire dans leur plus grande diversité. Cette 14e édition, bien sûr, prend une importance et un sens particuliers après plus de deux années marquées par une pandémie mondiale inédite, mais aussi par un conflit entre deux nations du vieux continent. 

Cette actualité est donc à la fois joyeuse – l’accalmie dans la pandémie – et angoissante – la guerre en Ukraine. Cela, plus que jamais, doit nous inviter à considérer le monde non pas pour en souligner les frontières mais pour célébrer notre humanité commune. C’est toujours ce rôle que jouent les artistes, qui, tout à la fois, lancent des alertes et des messages de paix, au monde, dans le monde. Et c’est aussi pourquoi cette 14e édition sera, résolument et radicalement, tournée vers l’international. »

— Pierre Oudart et Véronique Collard-Bovy, co-présidents du réseau Provence Art Contemporain.


Lieux membres du réseau PAC
Du 26 mai au 12 juin 2022
Entrée libre
Rens. 09 50 71 13 54 / contact@p-a-c.fr
https://p-a-c.fr/le-festival
13000 Marseille

Article paru le mercredi 25 mai 2022 dans Ventilo n° 465

PAC - Printemps de l’Art Contemporain

PAC toutes options

 

Le Printemps de l’Art Contemporain, autrement connu comme PAC — dont l’acronyme renvoie aussi à Provence Art Contemporain —, mobilise une fois de plus son impressionnant réseau. Du 26 mai au 12 juin, le festival pour le moins luxuriant se jalonne de vernissages, performances, installations hors les murs, rencontres et singulières portes ouvertes.

      Le réseau PAC rassemble depuis 2007 plus de soixante structures : galeries, musées, lieux d’art contemporain. Pour son festival, ses portes s’ouvrent en grand, jusqu’à richement jongler cette année avec soixante-quinze lieux. Organisée en un vaste plan pailleté d’étapes, libres ou guidées, voilà une météo culturelle qui promet de belles balades dans la jungle de l’art contemporain. On l’aura compris, c’est l’idée de densité qui prévaut dans cette très éclectique programmation. Pour les oiseaux de nuit ou de crépuscule, on ne saurait trop recommander d’aller mettre le nez dehors le soir du 26 mai, parce que trente-quatre lieux vernissent de 17 à 22 heures ! De quoi satisfaire ses ardeurs d’arts pendant quelques heures, que l’envie nous porte jusqu’au plus proche pâté de maison de prédilection, ou que l’excursion puisse se pousser jusqu’à une plus Profondeville, l’installation sculpturale et monumentale de Rémi Bragard aux Ateliers Jeanne Barret, qui nous invite à plonger au cœur des codes populaires et de leurs folklores. Direction Nord : retrouvez-vous chez les Pas Perdus aux 8 Pillards, qui prévoient notamment, en plus de l’ouverture de deux expositions collectives, une intervention chapeautée par les Chuglu. De quoi satisfaire nos quêtes humoristiques et nos ambitions spéléologiques, puisqu’il sera question de d’aller fouiller la grotte Chuglu, une avant-première réplique de la réplique de la fameuse Grotte Cosquer, dont on va beaucoup entendre parler ces prochains jours. Direction Sud : allons veiller une dernière fois à (sur) Buropolis (voir ci-après), qui vernira ses quatre ultimes expositions. Bien sûr, dans les quartiers plus centraux, les familières galeries seront aussi de la nocturne avec leurs multiples artistes invité·es : chez Sissi Club, dans les Grands Bains-Douches de la Plaine (ou Art-cade), ou encore, rayon jaune dans la lumière bleue, chez Solarium, où Iris Marchand présentera riso et sérigraphies aux côté des Mars Riso Club et Prysm Edition, dont les pendules donnent toujours la bonne heure, celle de la reproductibilité technique. Et ceci sous la bien nommée exposition Le Voyage suppliant d’être exploré. En parlant de voyage, PAC pourrait aussi signifier parcours artistique citadin. En lieu de cité, il s’agit d’une virée à Aix, que tous les piétons sont invités à joindre ou rejoindre pour profiter des visites commentées, jusqu’à l’étonnant 3BisF de l’Hôpital Montperrin. Sachant que le milieu de journée sera garni d’une pause pique-nique dans le jardin du Pavillon de Vendôme, prévoyez glacières et solaires pour la suite ! L’association Voyons Voir se montre amatrice de mises en abymes — en plus des mises en résidences d’artistes — en y organisant la neuvième du micro-festival Watergame. À l’artiste Leslie Astier d’assurer la programmation : on s’attend à retrouver sa patte — qui expérimente les formes ludiques — au gré des performances artistiques et musicales, et au risque du désordre sur les très régulières pelouses à la française. Et en matière de désordre, c’est l’exceptionnelle ouverture du mystérieux CIRVA, Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques, qui nous agite. Diling-Diling, à l’entrée dans le monde en verre d’Estrid Luz, monde extra-terrestre d’ailleurs, le 9 juin, s’ouvre une fenêtre inter-espaces entre les publics et cette insaisissable zone, pas encore 51, mais plutôt au Panier.  

Margot Dewavrin

   

PAC - Printemps de l’Art Contemporain : du 26/05 au 12/06 à Marseille, Aix-en-Provence, dans le Pays d’Aix et autour de l’Etang de Berre.

Rens. : www.p-a-c.fr

Le programme complet du Printemps de l’Art Contemporain ici