Les Instants d'été (V.O.)

Projections gratuites à la belle étoile : 17e édition

La crise sanitaire et le confinement qui en a résulté a amplifié le désir d’ailleurs, d’espace, de nature mais a aussi stimulé et affirmé notre besoin d’altérité.

Aussi la Ville d’Aix-en-Provence et l’Institut de l’Image ont fait le choix de maintenir les Instants d’été pour ne pas rompre le lien avec ce temps de détente estivale en plein air.

Du 5 juillet au 30 août, vous pourrez retrouver au cours de 12 soirées, les ingrédients qui ont fait le succès du festival depuis maintenant 16 ans : exigence cinéphile, éclectisme des genres et des esthétiques, diversité des nationalités et des formats, mise en perspective de l’historicité du cinéma.

La programmation - repensée à l’aune du confinement - et que nous vous dévoilons en vidéo ce jeudi 11 juin fait la part belle à la comédie, au voyage mais aussi à la réflexion sur notre écosystème et les alternatives sociales au monde contemporain, entre œuvres du répertoire, nouveautés, coups de cœur et perles rares en version restaurée...sans oublier son cortège de stars !

En revanche des mesures particulières seront prises afin de permettre à tous de profiter des Instants d’été dans le meilleur confort et en toute sécurité, dans le respect des consignes sanitaires recommandées par les organismes de santé et les institutions publiques.

Il sera cependant appel au bon sens de chacun pour ce qui concerne les règles de distanciation et les modalités d’inscription à nos projections qui se dérouleront autour d’une jauge réduite à 100 personnes dans un lieu unique : le pavillon de Vendôme.

Jardins du Pavillon de Vendôme
Du 5 juillet au dimanche 30 août 2020
Gratuit sur réservation via https://billetto.fr/
Rens. 04 42 91 99 19
http://www.aixenprovence.fr/Les-Instants-d-ete-13405
13 rue de la Molle / 32 rue Célony
13100 Aix-en-Provence
04 42 91 88 75

Article paru le mercredi 15 juillet 2020 dans Ventilo n° 443

le cinéma en plein air

Une bouffée de (plein) air

 

Si le public a encore du mal à fréquenter les salles de cinéma depuis le confinement, la période estivale est l’occasion d’une explosion de propositions cinématographiques en plein air, sous les étoiles, aux quatre coins de la région. De quoi revisiter ses classiques ou découvrir raretés et nouveautés dans de délicieuses conditions. Petit tour d’horizon.

  Après trois semaines d’exploitation cinématographique au sortir du confinement, les chiffres tombent, et laissent présager d’un été particulièrement morose pour les exploitants français. Les salles sont désertes, au point que certaines d’entre elles ont décidé de fermer derechef leurs portes pour une réouverture en septembre sous, on l’espère, de meilleurs augures. Il est un point qui fait cependant consensus : la diffusion cinématographique estivale parviendra à fédérer un plus large public essentiellement autour des séances en plein air. C’est sans conteste ce qui explique la profusion de propositions déroulées aux quatre coins de la Région Sud : le cinéma, pour reprendre ses marques, revient donc au paradigme de ses origines, pour de grands raouts populaires, qui en font finalement son essence. De prime abord, la cité phocéenne se pare cet été des écrans installés dans divers quartiers par les équipes de Tilt & Cinémas du Sud, pour une nouvelle édition dont on se réjouit qu’elle ait pu avoir lieu ! La structure marseillaise incontournable en matière de diffusions extérieures estivales déroule pour son quart de siècle d’existence une programmation toujours aussi plurielle, de la Vieille Charité à Saint-Loup, en passant par le Frioul. Grands films populaires (L’Odyssée de Pi, Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, Yesterday), cinéma d’animation de qualité (Miraï, ma petite sœur, Les Enfants de la mer), beaux classiques du répertoire (Ulysse, Médée, Silence, on tourne !), sans oublier quelques perles cinématographiques bien senties, font de cet événement le rendez-vous incontournable de l’été marseillais. Auquel vient d’ailleurs s’adjoindre la dixième édition de Belle & Toile, soient les fameuses séances spéciales sur le toit-terrasse de la Friche la Belle de Mai, qui consacre cette année sa programmation à Marseille au cinéma, avec une poignée de classiques à revisiter, de Marius à La Vieille Dame indigne, en passant par les plus récents Transit de Christian Petzold ou Péril sur la ville de Philippe Pujol. En filant vers le nord de la ville, dans la cité aixoise, les Instants d’été dévoilent également leur programme estival sous les signes de la comédie, du voyage, de l’écologie et des alternatives sociales. Cette dix-septième édition mariera également grands films populaires (7 ans de réflexion, Indiana Jones et les aventuriers de l’arche perdue) et raretés cinématographiques, à l’instar de Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été de la réalisatrice italienne Lina Wertmüller. Il faudra alors prendre la route de l’ouest marseillais, après l’Étang de Berre, pour trouver une poignée d’autres belles propositions estivales, en plein air. À Martigues, d’une part, qui emboîte le pas et propose, avec Un été au ciné, aux quatre coins de la ville, une vingtaine de séances spéciales sous les étoiles, jolie programmation volontairement tournée vers le grand public (A Star is Born, La Vache, Retour vers le futur, À bras ouverts, Astérix et Obélix : Mission Cléopatre...). Et à quelques encablures, le cinéma le Méliès de Port-de-Bouc profite quant à lui de sa grande cour intérieure en plein air pour un mois et demi de projections quotidiennes à la nuit tombée, avec, cerise sur le gâteau, vingt et une soirées spéciales qui mêleront concerts (soirée afro-cubaine avec l’avant-première de l’excellent Africa mia), rencontres avec des cinéastes (dont Patric Chiha pour son dernier opus Si c’était de l’amour), soirées festives, conférences et masterclass. Plus loin encore, à la frontière de la région, au sein de la jolie cité arlésienne, l’événement Ciné Plein Air à la Croisière fait également saliver : cette programmation estivale, toujours sous les étoiles, mêlera de beaux classiques festifs et musicaux (Gadjo Dilo, Amazing Grace - Aretha Franklin, La La Land…) et sorties nationales, dont Voir le jour de Marion Laine ou Le Défi du champion. Enfin, last but not the least, la petite cité varoise de Cotignac est parvenue elle aussi à maintenir son fameux festival Les Toiles du Sud, dont la quatorzième édition se déroule dans le cadre somptueux du Théâtre du Rocher, avec une poignée de sorties nationales (Été 85 de François Ozon), de rencontres de cinéastes (Martin Provost pour La Bonne Épouse) ou de moments musicaux, en l’occurrence avec l’Orchestre de l’Opéra de Toulon. Autant de propositions propres à l’expérience collective du cinéma sur grand écran, dans le contexte actuel fort bienvenues, sous le soleil de Provence.  

Emmanuel Vigne

 

Le programme complet de Ciné Plein Air Marseille ici

Le programme complet de Belle & Toile ici

Le programme complet des Instants d’été ici 

Le programme complet d’Un été au ciné ici 

Le programme complet d’Un été au ciné au Méliès ici 

Le programme complet de Ciné Plein Air à la Croisière ici 

Le programme complet des Toiles du Sud ici