Les Suds, à Arles

27e édition : musiques du monde, jazz, rock et électro. 
• Lun. 11/07 : Rodrigo Cuevas + Choc Gazl + Walid Ben Selim + Lass + Praktika + Kourou Fia...
• Mar. 12/07 : María Terremoto + Ak Dan Gwang Chil (ADG7) + Eliades Ochoa & Cuarteto Patria + Milena + Monsieur Doumani + Horla + Laurent Rigaud + Rodrigo Cuevas & Patrick Labesse...
• Mer. 13/07 : Sahar Mohammadi & Haig Sarikouyoumdjian + La Perla + Bernard Lavilliers + Asna + Aa'In + Ignacio Maria Gomez + Emmanuelle Troy...
• Jeu. 14/07 : André Manoukian Quintet & Les Balkanes + Justin Adams & Mauro Durante + Maqx + Puta!Puta! + Sourdurent + Kafé Gàta + Marta Robin & Steven Fougères + Emel Mathlouthi + Léonie Pernet...
• Ven. 15/07 : JRPJEJ + Emel Mathlouthi & ses invitées + Oumou Sangaré + Otim Alpha + Kyab Yul-Sa + Diga Me'n Diga...
• Sam. 16/07 : Denis Cuniot + Lemma + Sofiane Saidi  + Acid Arab + Martin Meissonnier + Le Mange Bal + Rindineddha...
• Dim. 17/07 : Bonbon Vodou + Butor Stellarts...

Les Suds, à Arles, le festival de musiques du monde qui fait vibrer le coeur de la cité Arlésienne chaque été depuis plus de 20 ans.

 

Arles
Du 11 juillet au 17 juillet
15/60 €. Pass tous concerts : 150/170 €
http://www.suds-arles.com/
13200 Arles

Article paru le mercredi 6 juillet 2022 dans Ventilo n° 467

Festival Les Suds, à Arles

GéniArles

 

Avec le retour du soleil vitaminé, le festival Les Suds, à Arles propose une semaine pleine de festivités musicales. Cet été, plus de carences !

    L’été sera d’arts en Arles. En parallèle à la photo, place à la musique et au retour des Suds dans sa version initiale. Chants, mélodies et rythmes divers empliront pendant une semaine la ville de cette ambiance chaleureuse et rassembleuse qui fait le succès annuel de l’événement. Le Théâtre antique, la cour de l’Archevêché, la place Voltaire, la Fondation Van Gogh... Autant de lieux qui accueilleront à nouveau une programmation délicieusement variée. Nous retrouverons les fameux et exquis Moments Précieux, la convivialité des apéros-découverte, des repas au jardin, en plus des grand concerts en soirée. Tant de propositions qui invitent à la contemplation au fil du jour, puis à la danse nocturne, lors des afters. Cette année, Les Suds nous baladeront des Balkans au Mali, de la Corée à Cuba, en tunisien ou en arménien dans le texte... Les compositions nous feront traverser plus particulièrement et avec langueur le bassin méditerranéen. Les « Moments Précieux », concerts au crépuscule de la semaine, maintiennent l’auditeur au soleil couchant dans un état de rêve éveillé, où le délicieux cocktail des sens le berce. L’onirisme sera porté, par exemple, par le dialogue prenant entre le Quintet d’André Manoukian & les Balkanes (le 14). De la musique qui se tisse d’influences communes et d’amour commun des compositeurs pour l’Arménie et la Bulgarie. Le piano fera écho aux cordes et aux voix du quatuor virtuose pour créer une narration musicale entre douceur et tragédie. Le pouvoir dramatique s’affirme tout autant chez Jrpjej, précieusement programmé le lendemain. Le groupe, en constante recherche de ce qui façonne le chant traditionnel des montagnes caucasiennes, offre une véritable démonstration du potentiel de sa musique : chants plaintifs et musiques de rituels viendront absorber le public dans un état d’écoute rasséréné, fasciné par les chants d’instruments et de voix qui vont droit à l’âme. Du cœur, on en retrouve aux conviviaux « apéros découvertes » pendant lesquels les artistes descendent de scène et partagent musique et anecdotes dans les jardins de l’Espace Van Gogh, chaque midi. Le climax du transport se fait sentir lors des « Soirées Suds », sur les gradins ou dans la fosse du majestueux Théâtre Antique : les voix y livrent des moments touchants, forts, accompagnés d’instruments et d’une chaude brise, qui amplifient le caractère aérien du moment. Oumou Sangaré, par exemple, y chantera ses inquiétudes, celles des femmes africaines et ses questionnements sur la vie dans un univers rythmé et percussif, tandis qu’Emel Mathlouthi y fera danser des textes poignants écrits de sa main dans son arabe tunisien natal (le 15). Les soirées se termineront au Parc des Ateliers, à l’espace Croisière ou au Jardin d’Été pour profiter des Dj sets et autres afters manigancés par l’organisation. L’occasion de se laisser aller entre leraï groové de Sofiane Saidi, les sets électro ou coupé-décalé d’Asna ou de profiter d’un live des superstars d’Acid Arab. Un mélange qui fait danser sans se soucier, et finit de classer ces soirées complètes parmi les meilleures de l’année.  

Mohamed Boussena

   

Les Suds, à Arles : du 11 au 17/07.

Rens. : www.suds-arles.com

La programmation complète des Suds, à Arles ici