BIM - Bande dessinée et Illustration à Marseille

3e édition du nouveau festival consacré à la BD à Marseille : expositions, projections, rencontres, ateliers...

Voici BIM, réjouis-toi Marseille !

BIM RATISSE
large, du fanzinat à la BD de gare, du dessin de presse à l’Art contemporain, du livre jeunesse à l’Art vernaculaire.
BIM RASSEMBLE les boomers, les millenials, les seniors, les minots, les voisins et les touristes. Bien mixer, croiser les publics, croiser les pratiques... Mélanger les saveurs locales pour favoriser leur émulsion dans la sauce internationale.
BIM RASSASIE les curieux de propositions incongrues et savoureuses : expositions, projections, soirées, rencontres, keftas ou cacahuètes en sachets individuels, tout ça gratos ou pas cher. Poches vides, tête pleine.

Aujourd’hui c’est petit, tranquille.
Bimch’Allah demain, ce sera grand.

 

Cet événement Bim célèbre avec bonheur l’amateurisme dans l’art et les artistes dit·e·s « professionel·le·s » qui portent un regard ouvert sur toutes les créations en marge. Anouk Ricard crée Animan, le premier super-héros qui est aussi un peintre du dimanche. Autrice décalée, elle doit un peu de son style aux artistes amateur·rice·s dont elle admire souvent le travail. Son style graphique naïf assumé rappelle une façon dilettante de faire de l’art dont elle s’inspire. Norbert Moutier, enfant d’Orléans après la guerre, geek précoce, réinvente le monde des illustrés pour en donner une version enfantine et idéalisée. Seize ans de création stakhanoviste qui débouche sur un corpus de 14 000 pages de BD incarnées dans 1 000 fanzines fait-main.

 

Tout est beau dans cette histoire, même sa découverte : trouvé « au cul du camion » aux puces, par hasard par Xavier Girard qui comprend immédiatement qu’il a entre les mains un trésor qui va l’emporter dans une spirale de recherches. Amateurisme encore avec les tableaux glanés par Maïa Roger au fil des ans dans les brocantes et autres vide-greniers qui deviendront le MIMO. Une collection d’œuvres peintes par des anonymes. Un regard tendre est porté sur cet art «modeste» comme le définit Di Rosa.

Ces créations sans ambition sont des images rares, inédites où l’honnêteté et l’émotion des artistes transparaissent différemment. Avec son complice le Chevalier de Rinchy, Maïa Roger rend hommage en musique à ces œuvres aussi inconnues que touchantes. Une démarche originale, drôle, avec synthés et boîtes à rythmes. Pour finir le mauvais élève, Adrien Yeung, sale gosse effronté de la nouvelle génération qui préfère faire de la BD efficace, drôle et professionnelle et qu’on n’a pas réussi à rentrer au forceps dans cette petite démonstration. Mais il représente aussi la variété des approches qu’on essaye de proposer chez Bim.

Bon festival !

À Marseille
Du 29 septembre au 2 octobre
Tarifs variables suivant les lieux et les événements
http://www.bimfestival.org
13000 Marseille

Article paru le mercredi 28 septembre 2022 dans Ventilo n° 469

Festival BIM – Bande dessinée et Illustration à Marseille

On vous en parlait en avril dernier : en attendant une édition plus conséquente prévue en juin prochain, le festival BIM, destiné à mettre en lumière le dynamisme de la scène graphique phocéenne, parsème l’année 2022 de mises en bouche toutes plus savoureuses les unes que les autres. Les expositions se taillent la part du lion de ce préambule automnal. On ne manquera pas pour commencer de visiter le Mimo (Musée Intéressant des Merveilles Oubliées) à l’Atelier Plage Avant, une collection de peintures dénichées dans des brocantes, inaugurée en musique (le 29) et clôturée par la projection d’un film de propagande anti-BD issu de la passionnante collection de Dodeskaden (le 2). Au Studio Fotokino, on tournera une autre page d’histoire avec la collection de bandes dessinées de Norbert Moutier, toutes fabriquées par ses soins alors qu’il était enfant dans les années 50, et découvertes il y a deux ans par Xavier Girard à la faveur d’un marché aux puces. Jeune auteur bien-aimé des maisons d’édition marseillaises (trois de ses quatre dernières BD sont parues chez les éditeurs phocéens Même Pas Mal et L’Articho), Adrien Yeung présentera pour sa part une exposition « imprévisible » à l’image de son titre, Parpaings et allumettes, chez Même Pas Mal, nous conviant pour le vernissage (le 1er) à « sortir [notre] plus beau bleu de travail et venir mettre le feu sur la piste de danse ! » Last but not least, Anouk Ricard lancera (en musique, une fois encore) sa nouvelle BD chez Boucherie Banane : publiée aux éditions Exemplaire (la maison alternative dont est à l’origine l’excellente Lisa Mandel), Animan raconte les aventures de Francis, un peintre du dimanche chauve et moustachu qui se transforme en super-héros animal pour résoudre des enquêtes. BIM ! On risque pas de s’ennuyer.

CC

 

> Du 29/09 au 2/10 à Marseille

Rens. : www.bimfestival.org

Le programme du festival BIM ici