Festival PAC - Printemps de l'Art Contemporain

13e édition de la manifestation proposée par le réseau PAC sur le thème "Cet incessant désir de récolte..." : expositions, performances, rendez-vous en plein air...

Le Printemps de l’Art Contemporain réunit cette année, du 13 mai au 13 juin, 100 expositions, performances ou installations : d’Arles à La Ciotat, de Marseille à Istres, d’Aix-en-Provence à Port de Bouc, de Rognes à Aubagne, cette édition sera encore portée par le souffle chaud qui caractérise la scène artistique du Sud. Le festival intègre plus que jamais l’art contemporain à nos paysages, pour créer la surprise aux Goudes, sur le bac de Barcarin, dans les jardins à la française du Pavillon Vendôme, sur le rocher du Mugel ou dans les anciens abattoirs de l’Estaque.

Un festival en plein air : aux côtés d’expositions dans les parcs et des marches performées, le GTA (Grand Tour de l’Art) vous donne rendez-vous chaque dimanche loin des centres villes.
Un festival en pleine ville : chaque samedi, notre médiateur vous guide à pied à l’occasion de visites commentées dans une sélection de lieux à Marseille, Aix-en-Provence ou Arles.
Un festival en plein élan : les artistes et les lieux partagent cet incessant désir de récolte, pour qu’après l’hiver du mécontentement et des saisons d’incertitudes pesant sur nos métiers, vienne enfin l’abondance.

Concept

Dès sa première édition en 2009, le Printemps de l’Art Contemporain réunit les expositions, performances, événements et installations de tous les membres du réseau, rejoints à cette occasion par une programmation associée : la diversité des propositions est une marque de fabrique du PAC.
Le public peut prendre part à des événements exceptionnels dans l’espace public ou dans des lieux étonnants qui se visitent alors sous un regard nouveau.
Si le festival donne la part belle aux artistes d’ici, la création internationale y occupe une place importante.
Les artistes ont ainsi l’occasion de montrer leurs travaux les plus récents, mais également de faire visiter leurs ateliers aux publics professionnels.
Le temps d’une promenade ou sur toute une journée, les participant·e·s peuvent ainsi découvrir plusieurs propositions réunies et présentées par notre équipe de médiation.

Lieux membres du réseau PAC
Du 13 mai au 13 juin
Entrée libre
Rens. 09 50 71 13 54 / contact@p-a-c.fr
https://p-a-c.fr/le-festival
13000 Marseille

Article paru le jeudi 13 mai 2021 dans Ventilo n° 447

PAC – Printemps de l’Art contemporain

Revoir un Printemps

 

 

Tout premier festival post confinement, le Printemps de l’Art Contemporain maintient fièrement, pour sa treizième édition, les dates de son rendez-vous traditionnel, avec une inauguration pour le week-end de l’Ascension. Dans le même mouvement, il réamorce sa vaste entreprise de dissémination artistique. En ce printemps 2021, on sait désormais que les propositions artistiques fleuriront abondamment : plus de 500 artistes internationaux se sont investis dans quelques 102 projets répartis sur tout le territoire méridional.

   

La part belle au plein air

Dans cette nouvelle édition, le PAC s’ouvre plus que jamais sur le dehors. Les actions en extérieur seront valorisées, le tout dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Après plusieurs saisons passées à lorgner le monde depuis nos fenêtres, nous pourrons enfin renouer allègrement avec l’espace public et de nouveau profiter sans modération de toutes ses potentialités, qui filtraient jusqu’alors sous une épaisse couche de poussière.

D’Arles à la Ciotat, des rives de la Méditerranée jusqu’aux rives de la Durance, le PAC élargit l’étendu de son territoire, embrassant cette année plus d’une soixantaine de lieux différents. Une « multipolarisation » du festival essentielle au territoire puisqu’elle permettra de renforcer le tissu associatif de la région par-delà les centres-villes, tout en réaffirmant la place indispensable des artistes dans l’espace public.

Le soutien et l’engagement du festival dans la création artistique s’avère très fort : le réseau PAC et ses soixante-deux membres se sont positionnés dès leurs débuts du côté des artistes, en véritable fer de lance pour la reconnaissance de leurs droits — plus que jamais mis à mal par la pandémie. Il est rapidement devenu fédérateur des acteurs de l’art et des puissances publiques et continue aujourd’hui à mener ses actions dans ce sens.

Un paysage dans de beaux draps

Expositions, performances ou installations, les parures contemporaines qui habilleront nos panoramas seront surprenantes et multiples. Parmi quelques-unes d’entre elles : des peintures en plein air jouxtant le Rhône proposées par l’artiste Nathalie Hugues, une randonnée performée aux Aygalades initiée par le photographe Geoffroy Mathieu, une carte blanche donnée à la plasticienne Delphine Wibaux qui investira le chantier naval Borg à Marseille, une série dobjets de Morgan Patimo qui s’animeront grâce à l’énergie éolienne autour du fameux Moulin de Daudet à Fontvieille… Une pluralité de regards inusités portés sur des lieux maintes fois foulés.

GTA au pas

Les week-ends seront consacrés à des temps de parcours à pied. Une sélection dexpositions dans quarante-cinq lieux des centres-villes d’Aix, Arles et Marseille sera à découvrir lors de visites commentées par un médiateur chaque samedi, sur trois créneaux horaires. Les dimanches seront quant à eux dédiés au Grand Tour de lArt (GTA) pour un rallye tranquille hors des circuits convenus. Le top départ est donné dès ce dimanche 16 mai depuis Marseille.

Quelques balises encadreront ce vaste circuit : les règles actuelles de jauges limitées seront appliquées. Tout le monde pourra, grâce à un système de réservations en ligne auprès du réseau PAC et des structures d’accueil, venir voir les expos dans les lieux. Les visites sont gratuites, tandis que celles qui se feront aux côtés d’un médiateur seront soumises au tarif unique de cinq euros.

 

Elena Salougamian

 

 

PAC – Printemps de l’Art contemporain : du 13/05 au 13/06.

Rens. : https://p-a-c.fr/le-festival