Les Émouvantes

Musiques éclectiques, notamment jazz et improvisées. 10e édition du festival porté par le label Émouvance

Voyageurs de l'Imaginaire

Les artistes invités pour cette dixième édition du festival Les Émouvantes par son directeur, le contrebassiste et compositeur Claude Tchamitchian, sont à l’écoute du monde et révèlent au travers des croisements culturels qu'ils réalisent la richesse de la mise en commun de toutes nos racines. Ce sont quelques-unes de ces rencontres, génératrices de merveilleux voyages imaginaires que Les Émouvantes 2022 vous proposent de découvrir.

Nairi, nouveau trio du contrebassiste Claude Tchamitchian vous contera des épopées réelles ou non à la manière des anciens aèdes.

Suite Lyrique électrique du quatuor à cordes Béla avec le guitariste Marc Ducret, vous éblouira par un splendide jeu de miroir entre un répertoire "identifié", celui de la Suite Lyrique du compositeur Alban Berg, l’un des précurseurs les plus importants de la musique contemporaine, et sa résonance instantanée grâce à la guitare électrique.

Dans Transatlantic Roots, le pianiste Bruno Angelini, bien qu’ancré dans la tradition européenne nous révèlera l’influences des musiques contestataires afro-américaines qui constituent son identité musicale et il leur rendra hommage ici avec son trio.

Puzzle, création en quintet de la contrebassiste Hélène Labarrière nous fera voyager entre différentes compositions qu'elle a sollicitées d'amis de longue date, construisant au fur et à mesure de ce très savant tissage un itinéraire magique et profond.

Love of Life, du violoncelliste Vincent Courtois, avec son incroyable trio vous guidera sur les traces de Jack London pour y ressentir un souffle aussi grandiose qu'intime et libérateur.

Enfin Baldwin en Transit, vous offrira une percutante confrontation du septet du saxophoniste Stéphane Payen avec la parole de James Baldwin et mêlera ainsi « spoken word » et musique. Les Émouvantes 2022 proposeront à nouveau des moments de musique, de bonheur et de vie que nous partagerons tous avec joie.

Conservatoire Pierre Barbizet
Du 22 septembre au 24 septembre
12/15 € par soirée
www.festival-emouvantes.fr
2 place Auguste Carli
13001 Marseille
04 91 55 35 74

Article paru le mercredi 14 septembre 2022 dans Ventilo n° 468

Festival Les Émouvantes à Marseille

Jazz et motions

 

Marseille, place forte des musiques improvisées ? Sur ces versants tangentiels des mondes du jazz, le label Émouvances s’impose comme l’un des phares d’univers sonores résolument contemporains et engagés, dans une perspective résiliente, post-pandémie et solastalgie — que d’aucuns nomment « éco-anxiété » — obligent.

    Art de l’instinct et de l’instant, l’improvisation telle qu’elle est envisagée par les musicien·ne·s d’excellence conviés à s’exprimer au Conservatoire Pierre Barbizet est un exercice de haute voltige musicale, empruntant au jazz mais aussi aux univers dont s’emparent les artistes présent·e·s. On se doute que le nouveau répertoire déployé par le trio Naïri (le nom antique de l’Arménie) du contrebassiste Claude Tchamitchian, directeur artistique de l’évènement, devrait vibrer des archaïsmes hérités des Aèdes, ces récits épiques qui enchantaient l’antiquité grecque et dont les chants ont encore beaucoup à nous dire. Tant qu’à rester dans les mythes, le guitariste expérimentateur Marc Ducret viendra parsemer de notes et d’accords improbables la Suite Lyrique pour deux amants avec le quatuor Belà : ce répertoire de l’avant-garde viennoise du début du siècle dernier traduit l’amour caché que se vouaient Hannah Fuchs et Alban Berg. La seconde soirée apparaît plus politique. Le trio Transatlantic Roots, porté par le pianiste marseillais Bruno Angelini, convoque des éléments de contre-culture nord-américaine pour nous rappeler ce que nos imaginaires doivent aussi bien à Wayne Shorter qu’à Jim Morrison, à Rosa Parks qu’à Jack London… dans un univers lorgnant vers la musique contemporaine européenne. Quant au quintet Puzzle, de l’éminente contrebassiste libertaire Hélène Labarrière, il remettra sur le tapis l’indispensable question féministe, en convoquant les figures de Jeanne Avril, Thérèse Clerc, Angela Davis, Emma Goldman et Louise Michel, rien que ça ! Enfin, l’engagement poétique et l’émancipation des imaginaires seront au rendez-vous de la troisième soirée. Ainsi du trio conduit par le violoncelliste Vincent Courtois, qui retrouve pour l’occasion les deux saxophonistes Robin Fincker et Daniel Erdmann : il nous avait enchantés avec son répertoire cinématographique Bandes originales et là, il revient avec un projet autour de la figure de Jack London — dont le talent littéraire et les engagements ne peuvent pas faire oublier le racisme abject — dans cette esthétique jazz de chambre qui allie douceur et puissance. Pour clôturer en beauté, le festival aligne le septet conduit par le saxophoniste Stéphane Payen pour un hommage à James Baldwin, où les voix de Mike Ladd (le rappeur/slameur d’origine new-yorkaise installé à Paris), Jamika Ajalon (la poétesse américaine, que l’on retrouve aussi parfois avec Zenzile) et Tamara Singh (une touche-à-tout éco-psychologue et poète) dialogueront avec les notes singulières du violon de Dominique Pifarély, la flûte de Sylvaine Hélary et la guitare de Marc Ducret. Plus que jamais, cet ensemble prouve que la question afro-américaine est centrale pour celles et ceux qui désirent un autre futur, fussent-il.elle.s européen.ne.s.  

Laurent Dussutour

 

Festival Les Émouvantes : du 22 au 24/09 au Conservatoire Pierre Barbizet (2 place Carli, 1er).

Rens. : https://festival-emouvantes.fr

La programmation complète du festival Les Émouvantes ici