Le Projet Antigone par le Groupe des 15 © Vincent Beaume

Le Projet Antigone par le Groupe des 15 au Théâtre du Merlan

Planchez jeunesse

 

Réussite totale pour le metteur en scène Alexis Moati et son Groupe des 15 avec Le Projet Antigone, écriture collective brillante et fougueuse.

 

Le Groupe des 15 est une aventure humaine et artistique de trois années réunissant vingt jeunes de 16 à 21 ans issus des quartiers Nord et d’ailleurs, de parcours et de personnalités hétérogènes. Réunis à l’initiative d’Alexis Moati et Carole Constantini de la compagnie Vol Plané dans la maison d’artistes de la Gare Franche du 15e arrondissement de Marseille, ils pratiquent le théâtre lors d’ateliers hebdomadaires, vont au cinéma, à l’opéra et rencontrent des artistes d’horizons divers dans différents contextes (stages, tournées…). Cette année, ils se sont attaqués au mythe d’Antigone, figure de révolte contre l’ordre établi, interrogeant la relation entre loi divine et loi de la cité à travers une série d’oppositions où s’affrontent jeunesse et âge mûr, peuple et pouvoir, hommes et femmes, en explorant au travers de confessions les points de vue de chacun des protagonistes. C’est un spectacle choral intense d’une grande qualité, mêlant des textes de Sophocle, de Brecht et d’Henri Bauchau à d’autres écrits par ces jeunes, à la fois auteurs, comédiens, danseurs et chanteurs, dans une totale efficacité démocratique et artistique. Ils nous font pénétrer dans l’univers d’Antigone, sa ville Thèbes, son passé, sa famille, dans la relation avec sa sœur Ismène, mélange de tendresse et de souffrance, mais aussi dans les sentiments et les pulsions de chaque personnage, en faisant alterner moments grandioses et intimité. Ce que nous voyons aussi dans et autour du spectacle, c’est une véritable troupe, un organisme vivant, un absolu engagement de tous pour nous faire vivre une somme de petites choses troublantes, touchantes et fortes. C’est ainsi que nous rencontrons les valeurs promues par Antigone, à commencer par l’authenticité : une écriture générale où est préservée chaque personnalité, ce que chacun traverse du visible et de l’invisible pour le restituer dans toute sa vérité et faire apparaître ce qu’Antigone a à nous dire aujourd’hui. Cela fait du bien d’être avec eux ; ces acteurs sont vraiment là, comme de petites flammes légères parcourant l’espace scénique, apparaissant çà et là pour nous faire partager leur ouverture au monde, à l’art théâtral. Chacun s’apporte quelque chose sans fusion dévorante, sans anecdote, dans une conscience totale de la tragédie d’Antigone, des antagonismes qu’elle expose et du réservoir d’énergie qu’elle constitue. Pas de récitation, le texte est pensé, traversé ; on ne singe pas le théâtre, on en fait. C’est aussi la maturité qui se joue, l’affirmation du langage et de l’expression, la vie elle-même sans mensonges ni artifices. « Un spectacle intégral qui fait grincer la fibre de la vie. » (1)Antonin Artaud

Olivier Puech

 

Le Projet Antigone par le Groupe des 15 : le 10/06 au Théâtre du Merlan (Avenue Raimu, 14e).
Rens. : www.merlan.org

Pour en (sa)voir plus : https://lagarefranche.org/microcosmos/groupe-des-15/

 

Notes   [ + ]

1. Antonin Artaud