Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties

Identités Remarquables | Wilko & Ndy

Les frères rappent tout

 

Le rap nouvelle génération ne cesse de voir émerger une succession d’artistes toujours plus attirés par l’appel du mic. Capitale du genre à son apogée, Marseille ne déroge pas à la règle et le prouve avec les sons innovants et efficaces de Wilko & Ndy.

 

Leurs noms ne vous évoquent (encore) rien ? Soit étiez-vous en hibernation ces douze derniers mois, sans aucun moyen de communication digitale, soit vous avez récemment décidé de vous exiler dans une bourgade du centre de la France. Wilko & Ndy n’a, en effet, pas manqué une occasion de se produire cette dernière année, dans la cité phocéenne et plus globalement en région PACA. Partageant l’affiche avec la crème du rap français, des artistes bien installés (Kacem Wapalek, Nekfeu et son S-Crew lors du MMX festival) aux précurseurs de la nouvelle scène comme Lomepal (dans un Espace Julien sold out), le duo n’en est pas à son premier tour de chauffe prestigieux et ne s’arrêtera décidément pas en si bon chemin. Les beaux jours s’annoncent déjà chargés de belles programmations : les Inouïs du Printemps de Bourges, la vingt-cinquième édition du Marsatac… On les retrouvera dès ce mois-ci aux côtés des impertinents et provocateurs Vald et Lorenzo au Dock des Suds, dans le cadre du festival Avec le Temps, à ne manquer sous aucun prétexte.

L’histoire commence en 2016. Chacun déjà investi dans un groupe, les deux jeunes frères passionnés de rap se lancent instinctivement dans un premier projet commun. Après une campagne de crowfunding, un premier EP vient concrétiser cette aventure qui démarre sur les chapeaux de roue. Affranchis des glorieuses années du rap marseillais, les vainqueurs du tremplin des Massiliades démontrent que la musique urbaine sait s’éloigner des carcans de ses premières heures. Le duo aiguise un style singulier et surprenant, relatant les déboires d’une jeunesse rythmée par la recherche amnésique d’un quotidien, noyée dans des soirées toujours trop arrosées, collectionnant les excès et les aspirations déchues. Aux antipodes des deux jeunes frères qui prennent actuellement la lumière avec un univers sage et politiquement correct (Big Flo et Oli), Wilko et Ndy n’ont pas peur des mots/maux et abordent des sujets sensibles sur un ton décalé, faisant évoluer l’identité du genre.

Riche de la culture éclectique et des larges influences musicales de ses auteurs, Trou Noir, sorti en septembre 2017, dévoile un rap franc et dansant, entrelaçant hip-hop et empreintes de la scène électro sous-jacente marseillaise, confidentielle et pourtant actrice majeure de sa génération.

Le cadet, Bastien Burle, Wilko à la scène, crée les productions sur lesquelles chacun pose des textes bossés individuellement. Quant à Andy, il supervise assidûment la direction artistique : « On a eu cette réflexion dès le début. On veut faire un projet avec du chant qui ait une rythmique hip-hop, mais pouvoir dans les productions aller puiser dans les musiques électroniques et un peu dans la pop. » Bien entourés, notamment par Lionel Buzac, frontman du groupe pop-rock Soma, qui s’est occupé des arrangements de l’EP, ils n’ont pas lésiné sur les moyens et livrent quatre morceaux aboutis, matures, teintés d’un je-ne-sais-quoi de neuf et d’hybride. Le premier extrait éponyme annonçait déjà une direction assumée en nous plongeant dans un univers sombre et mélancolique mais paradoxalement dansant, rythmé de beats affutés. Versailles, deuxième morceau sorti l’automne dernier, inscrit la qualité de leur plume dans des flows vivifiants. Quant au live, travaillé aux côtés de Loris Bini, percussionniste de N’TO, il contribue à la dynamique d’ensemble, flirtant avec le dancefloor. S’ils sont soutenus depuis leurs débuts par la MJC de Manosque, le Cabaret Aléatoire et le Café Julien n’ont pas hésité à manifester toute leur confiance en ouvrant leurs portes aux rappeurs à l’occasion de plusieurs résidences, leur permettant de rôder leur set et leurs compositions. « Il y a un gros travail sur le rendu du son sur les façades. Il y a un aspect technique et un aspect scénique en fait. » En attendant de les retrouver en live donc, leur troisième clip, tourné dans l’hiver, paraîtra très prochainement. Restez à l’affût des bonnes surprises…

 

Amandine El Allaui

 

Wilko & Ndy : le 23/03 au Dock des Suds (12 rue Urbain V, 2e), avec Vald et Lorenzo, dans le cadre du festival Avec le Temps. Rens. : 04 91 99 00 00 / www.festival-avecletemps.com

Pour en (sa)voir plus : www.facebook.com/wilkoetndy
https://soundcloud.com/wilkoetndy