Episode 4: le faubourg Hardon

Tous les mois, Ventilo et le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement des Bouches-du-Rhône (CAUE) vous présentent un lieu ou un bâtiment à voir et à découvrir sous un autre angle.

 

Eloge du presque rien

 

Pourquoi détruire plutôt que conserver, pourquoi créer de nouveaux usages plutôt que conserver nos habitudes ? Pourquoi y a-t-il quelque chose à construire plutôt que rien ? Derrière ces questions qui peuvent paraître triviales se cache parfois toute la pertinence des enjeux de l’aménagement. Alors saluons cette histoire de requalification des espaces publics où les concepteurs eurent mission de diagnostic et de concertation. Ici, dans ce faubourg ouvrier, creuset de la mémoire saint-louisienne, les trottoirs sont élargis et les rues prolongées, redessinant une ville au juste équilibre entre les nécessités de la circulation et les aménités populaires.
Ici, en 1886, dans les toutes premières années de la prospérité de Port-Saint-Louis, les établissements Cessieux construisirent leur premier hangar. Le bois de construction, arrivage en grande partie d’Afrique du Nord, y était déchargé par une population cosmopolite de dockers qui vivait dans ce faubourg. 3 500 tonnes y étaient aisément entreposées. Cet hangar, abandonné depuis de nombreuse années, voué à la démolition pour créer du parking, fut heureusement conservé : alors, ici, le samedi matin, sous la Halle Cessieux, se tient le marché et maintenant on y retrouve l’esprit de Port-Saint-Louis du siècle dernier, tel que décrit par les chroniqueurs : une bourgade industrieuse, prospère et tranquille, qui « fait penser à ces personnages intelligents et modestes, (…) qui ont à peine modifié l’ordre des évènements pour s’y introduire… » (1)

Nicolas de Barbarin

 

  • Aménagement du quartier Hardon – tranche 1&2
  • Requalification des espaces publics (voierie, boulodromes, délaissés). Création d’une place et réhabilitation d’un ancien dock en halle couverte. Restructuration de la trame viaire
  • Fin des travaux : juin 2011
  • Concepteurs : bauA – bureau d’architectes urbanistes Associés
  • Maître d’ouvrage : Ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône
Notes
  1. Louis François : Port Saint-Louis du Rhône. In: Les Etudes rhodaniennes (Vol. 7 n°3, 1931) (())