Les Heures Bleues

Rencontres, musique et impromptus. 2e édition.
 

Pour sa deuxième édition Les Heures Bleues proposent de découvrir comment le spectacle vivant et tout ce qui l’accompagne, le soutient et le valorise, incarne les valeurs auxquelles nous sommes le plus attachés.

Le festival propose de croiser différentes disciplines artistiques accessibles à̀ toutes et à tous : chants populaires traditionnels, jazz, piano classique, café́-théâtre, fanfare, sans oublier les saveurs salées et sucrées, les expositions, les livres, et toutes les rencontres impromptues.

Pendant 3 jours artistes et public seront réunis sous la voûte étoilée pour partager le plaisir des rencontres, de l’écoute, des échanges, de la découverte. Concerts, conférence, impromptus musicaux, déambulations, humour, exposition de photographies, restauration, librairie, salon de plein-air, le domaine du Château Saint-Antoine prend ses quartiers d’été sous le signe de la culture et de la joie de se retrouver librement. 

Saint Jean d’Écosse ouvre le Château Saint-Antoine, un lieu pas si classique, qui vaut le détour où la convivialité́ et le plaisir de la fête sont une seconde nature.

 

Jeudi 30 juin, vendredi 1er juillet et samedi 2 juillet 2022 de 18h30 à minuit et plus

Le site ouvrira dès 18h 30, avec animation musicale, exposition de photographies, boissons et restauration.
L’impromptu musical ou théâtral commencera à 19h 30.
Le spectacle principal commencera à 21h 30, au coucher du soleil.
Et à la fin du spectacle principal, vous pourrez encore vous rafraichir ou vous restaurer, en musique, jusqu’à 1 heure de matin.


Jeudi 30 juin

La Tradition, aujourd’hui ! Un impératif fertile pour un temps présent généreux


Compagnie Rassegna Spectacle “Chants populaires de la Méditerranée”

Les artistes, compagnons de longue route, concentrent leur répertoire autour de chants venus de Sicile, d’Espagne, de l’ouest Algérien ou d’Occitanie.

Assis en arc de cercle, fidèles à la disposition séculaire des ensembles méditerranéens, ils croisent avec complicité́ et expérience leurs héritages, rythmes, poèmes et mélodies, pour transposer la force et la spontanéité́ des réunions musicales informelles.

La compagnie interroge depuis près de vingt ans les patrimoines musicaux de la Méditerranée. En constante évolution, elle se nourrit des airs qui accompagnent le quotidien des hommes autour – et au cœur – de cette mer, en proposant toujours des interprétations neuves et inventives.


Précédé d’un impromptu musical déambulatoire avec la fanfare Fiera Brass

Un impromptu musical et vitaminé par une clique bien de chez nous.
Le petit Fiera Brass est né le 8 août 1990 à Rousset (BdR), et pe- sait 174 kg. Son papa est le “BHVA” le Bastringue de la Haute Vallée de l’Arc, sa maman est “Lulu Mini” la Fanfare des Beaux-Arts de Marseille. Son papy le “théâtre Amélie” a épousé sa mamie “Flonflon la Tendresse”, il a aussi une tata et un tonton exotiques, le Grand Orchestre de “Noëlle Aubalcon et Paco Tison”.


Vendredi 1er juillet

 Le Renouveau, maintenant ! Dans la joie de la transmission en confiance


Raphaël Imbert et le « New Thing » septet pour une soirée jazz

Le “New Thing” Septet: LEO HUBERT, FABIEN TORRES, ROMAIN MORELLO, FABIEN OTTONES, BENOIT MOREAU, DAMIEN BOUTONNET, ET TIMON IMBERT.

Ce septet prend forme au sein de la classe de jazz du conservatoire de Marseille. mélangeant élèves et pro- fesseurs. Le projet met en avant une musique qui place l’improvisation au centre de la démarche artistique. Cet aspect musical rappelle sans nul doute le courant free jazz que l’on nomme également new thing.


Impromptu avec les élèves du Conservatoire de Marseille

Nous entendrons des élèves du Conservatoire Pierre Barbizet, un établissement INSEAMM .
Avec remise d’un prix attribué par le fonds de dotation « Solidarité et Humanisme ».


Samedi 2 juillet

Le Partage, pour tous ! Avec l’audace du cœur dans l’esprit de l’amour


Shani Diluka, récital de piano classique

Interprète «hors norme» (Le Figaro) dotée d’une «vir- tuosité ailée» (Classica), «l’une des plus grandes de sa génération» (Piano Magazine), jouant au Verbier Festival, à la Philharmonie de Paris, au Concertgebouw d’Ams- terdam, à La Fenice à Venise, ou encore au Mozarteum de Salzbourg, Shani Diluka fait le pont entre l’Est et l’Ouest, entre son piano et l’écriture de poésie.

lle représente une vision novatrice de la musique par des pro- jets inédits et remarqués, tout en transmettant l’héritage qu’elle a reçu de grands maîtres tels que Leon Fleisher, Menahem Pressler, Valentin Erben du quatuor Alban Berg (avec qui elle a enregistré l’intégrale Beethoven) ou Elisabeth Leonskaja auprès de qui elle se perfectionne ces dernières années.

Dans son récital intitulé Entre ciel et terre, Shani Diluka interprètera des pièces de Beethoven, Lizt, et Schubert


Impromptu théâtral autour de Marcel Pagnol avec la compagnie « Dans la cour des grands »

Un soir au bar de la Marine
Dans la joyeuse tradition du café-théâtre, une évocation déambulée à la gloire de Marcel Pagnol, un hommage immanquable ici même où son regard d’enfant se portait sur ce mystérieux château et son comte énigmatique, en route vers les hauteurs de La Treille.

Château Saint Antoine
Du 30 juin au 2 juillet
18 € par soir. Pass 3J : 45 €
lesheuresbleues.fr
Montée Commandant de Robien
13011 Marseille