Image de Ville (V.O.)

19e édition du festival du film sur l'architecture et l'espace urbain : projections en V.O.S.T de fictions et documentaires, rencontres...

La 19e édition du Festival Image de ville, festival du film sur l’architecture et l’espace urbain se tiendra du 14 au 24 octobre 2021 à Aix-en-Provence, Marseille, Martigues et Port-de-Bouc.

Comme chaque année, le festival organise sa programmation autour :

- d’un dialogue cinéma / architecture,

- de différents événements cinématographiques

- de 4 écrans thématiques : L’esprit d’une ville, Génies des lieux, Terrestre et Hospitalité(s).

 

 

Incertaine jusqu’au dernier moment et bouleversée à la veille de son ouverture, l’édition 2020 du
festival avait été fortement affectée par les aléas de la crise sanitaire.
Esquissé en 2020, le nouveau calendrier du festival se confirme cette année avec une édition
adossée aux Journées nationales d’architecture (15, 16 et 17 octobre).
Pour la première fois, le festival Image de ville ouvrira cette dix-neuvième édition au cinéma Le
Renoir, à Aix-en-Provence. Ne pouvant exister sans l’hospitalité et l’accueil des salles de cinéma,
le festival est particulièrement heureux cette année de saluer, à Martigues, l’ouverture de La
Cascade et d’apporter une première contribution à la programmation de ce nouvel équipement
culturel. Cette édition 2021 est également l’occasion de participer, à Marseille, à la réouverture du
Gyptis après une (trop longue) année de fermeture.
Grâce à l’accueil du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes et de la Maison de l’architecture
et de la ville PACA, le festival propose à partir de cette année dans son dispositif à Marseille un
nouveau lieu, à la fois espace d’accueil et d’information, de convivialité et de programmation.
Quant à la programmation, avec la proposition de Michel Lussault et Thierry Paquot, Au Gai Savoir
Urbain, les focus consacrés au cinéaste Michael Mann par le journaliste Axel Cadieux et à la ville
de Tokyo par le critique Adrien Gombeaud, les 4 écrans parallèles, les nombreuses avant-
premières, les rencontres livre et photo, cette édition 2021 invite à retrouver le chemin des salles
de cinéma, le plaisir d’être ensemble pour regarder, se rencontrer, échanger, dialoguer autour
d’une question qui nous concerne toutes et tous : notre Terre désormais urbaine.

 

Bouches-du-Rhône
Du 14 octobre au 24 octobre
Tarifs variables suivant les lieux
http://imagedeville.org

Article paru le mercredi 13 octobre 2021 dans Ventilo n° 452

Image de Ville

Main basse sur la ville

 

La dix-neuvième édition du festival Image de Ville pose une nouvelle pierre à un édifice devenu incontournable, véritable miroir de nos existences au sein de l’environnement urbain. Avec une programmation comme à l’accoutumée de très haut niveau, entre Aix-en-Provence, Marseille, Martigues et Port-de-Bouc, la manifestation déroule un menu particulièrement enivrant.

    Nous l’avons largement évoqué dans ces colonnes, depuis les origines de l’image animée, la ville au cinéma n’a jamais fait office de décor, mais s’est toujours imposée comme un personnage à part entière du récit. La ville est partout, en tous, peu de personnages lui échappent, et réelle ou fictive, elle se fait l’écho de notre propre psyché. La ville est miroir, un miroir qui sait réfléchir. Dans le geste documentaire plus particulièrement, c’est notre propre place dans la vi(ll)e que les films interrogent bien souvent, entre histoire(s) et utopies. C’est dire l’importance d’un festival majeur comme Image de Ville, dans le paysage culturel régional : pour sa dix-neuvième édition, l’équipe organisatrice, à l’instar des autres festivals, semble se libérer enfin d’une situation sanitaire éprouvante lors des années précédentes, en proposant un menu passionnant propre à explorer cette thématique majeure. White Building de Kavich Neang ouvrira le bal au cinéma Le Renoir de la cité aixoise : ce film cambodgien — cinématographie trop absente de nos écrans — suit le parcours du jeune Samnang, devant faire face à la démolition de la maison qu’il a toujours habitée à Phnom Penh. Ainsi s’offre à nous ce festival, par ces entrées hétérogènes, où les notions de ville et d’urbain recouvrent des réalités fort contrastées. C’est en l’occurrence le cas dans Chronique de la terre volée de Marie Dault, que viendra présenter la géographe Virginie Baby-Collin, Grève ou Crève de Jonathan Rescigno, qui accompagnera le film, ou Dream Away de Marouan Omara et Johanna Domke, séance construite avec Aflam. Premier coup de projecteur de cette nouvelle édition : l’hommage rendu au cinéaste Michael Mann, qui entretient avec la ville, principalement Los Angeles, un lien puissant d’affinité élective, comme pourra en témoigner la conférence proposée par Axel Cadieux, et la diffusion du fameux Le Solitaire de 1981. L’une des forces d’Image de Ville réside dans l’intelligence des écrans parallèles proposés, tel que L’Esprit de la ville, où se mêleront les opus de Basil da Cunha (O Fim Do Mundo), d’Émilie Beaulieu-Guérette (L’Autre Rio), ou de Hou Hsiao Hsien, avec Café Lumière. Signalons plus particulièrement la présence du cinéaste marseillais Régis Sauder, qui, avec son dernier opus J’ai aimé vivre là, écrit avec l’autrice Annie Ernaux, explore les imaginaires de la Ville Nouvelle s’incarnant ici à Cergy. À quelques encablures de la cité phocéenne, à Port-de-Bouc, les Ateliers Varan, passionnante structure de formation et d’accompagnement au geste cinématographique, compteront également parmi les invités du festival, pour une programmation sous forme de lancement de résidence au sein de la cité ouvrière. Tout proche, le nouveau cinéma de Martigues, la Cascade, accueillera l’avant-première du magnifique opus de Gabriel Tejedor, Kombinat, plongée fascinante dans la ville de Magnitogorsk, au cœur de la Russie. La série de tables rondes Au gai savoir urbain, les sélections Génie des lieux, Hospitalité(s) ou Terrestre, regorgeant de découvertes cinématographiques passionnantes, complètent une programmation de haut vol dont on ne peut sortir indemne en posant hors de la salle le premier pas dans nos environnements quotidiens, qui conditionnent invariablement notre rapport à l’espace et à l’altérité.  

Emmanuel Vigne

Image de Ville : du 14 au 24/10 à Marseille, Aix-en-Provence, Martigues et Port-de-Bouc.

Rens. : http://imagedeville.org

La programmation complète du festival Image de Ville ici