Image de Ville (V.O.)

20e édition du festival du film sur l'architecture et l'espace urbain : projections en V.O.S.T de fictions et documentaires, rencontres...

Après deux éditions fortement bousculées par la crise sanitaire en 2020 et 2021, l’édition 2022 est l’occasion de faire vivre, dans toutes ses dimensions, la nouvelle architecture de la programmation du festival.

13 journées98 séances, 50 films et plus de 80 invités

 

  •  projections-débats, tables rondes, rencontres, expositions... ;
  • Au Gai Savoir Urbain, proposé par Thierry Paquot et Michel Lussault ;
  • de nombreux événements cinématographiques et dialogues cinéma / architecture ;
  • la sélection des films des 4 écrans : L’esprit de la ville, Génies des lieux, Terrestre et Hospitalité(s)

 

 

Édito

Aix-en-Provence, mardi 11 novembre 2003, 20 heures 30 : le rideau du Théâtre du Jeu de Paume s’ouvre sur la toute première séance de la première édition du festival du film sur l’architecture et l’espace urbain. Image de ville apparaît dans le paysage culturel aixois.
Sa proposition est simple. Partant du constat que, depuis ses origines, le cinéma donne à voir la ville qui se développe et qu’à l’échelle planétaire, notre condition humaine est désormais urbaine, le cinéma dans toute sa diversité (esthétique, historique et géographique) peut contribuer à la diffusion de la culture architecturale, urbaine et écologique. Autour du film, peuvent se rencontrer et dialoguer les artistes que la ville inspirent et celles et ceux qui la pensent et la fabriquent. Et le film ainsi accompagné est l’occasion de convier la plus large diversité de publics autour d’une question de société essentielle : notre civilisation urbaine et son avenir.
Depuis ce lever de rideau, le festival Image de ville a proposé plus de 1000 séances, programmé plus de 1100 films, accueilli près de 750 invités et réuni plus de 60.000 spectateurs.
Mais au-delà de cette comptabilité, il faut rappeler que ces deux décennies du festival se sont écrites grâce à la confiance et au soutien des collectivités territoriales et de différentes institutions, grâce à l’accueil et l’hospitalité des salles de cinéma et de différents lieux culturels, construisant ainsi un ensemble de relations et de liens précieux. La proposition festivalière a permis à Image de ville de déployer l’ensemble de son projet culturel. L’activité historique de programmation et de diffusion cinématographique s’est développée de manière permanente, au-delà de la seule période festivalière. La production et le soutien à la création cinématographique s’affirme désormais comme une activité essentielle d’Image de ville. Quant à l’éducation à l’image et la formation, cette activité permet de consolider la contribution d’Image de ville auprès de certains publics (notamment celui de l’enseignement supérieur à l’horizon de l’ouverture prochaine de l’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires à Marseille).
À l’heure où la création cinématographique connait de profonds bouleversements, depuis la production des films jusqu’à leur rencontre avec le public, une proposition culturelle comme celle d’Image de ville, aussi modeste soit-elle, peut continuer d’aider des films à voir le jour et à rencontrer encore mieux certains de leurs publics.
À l’heure où notre civilisation urbaine se trouve face à des enjeux, en particulier écologiques, si déterminants, l’invitation du cinéma à « regarder ensemble » pour « penser ensemble » est certainement utile, si ce n’est essentielle.

C’est en tout cas la conviction d’Image de ville.

Bouches-du-Rhône
Du 10 octobre au 23 octobre
Tarifs variables suivant les lieux
http://imagedeville.org

Article paru le mercredi 12 octobre 2022 dans Ventilo n° 470

Festival Image de Ville

Le sens de la ville

Pour son vingtième anniversaire, le festival Image de Ville pose une nouvelle pierre à un édifice devenu incontournable, véritable miroir de nos existences au sein de l’environnement urbain. Avec une programmation comme à l’accoutumée de très haut niveau, entre Aix-en-Provence, Marseille, Martigues et Port-de-Bouc, la manifestation déroule un menu particulièrement enivrant.

    Incontestablement, notre regard sur la ville, sur notre environnement urbain, a essentiellement été nourri par celui que le cinéma porte depuis sa naissance. Et dans Marseille et sa région, tout au long de ses vingt éditions, c’est bel et bien l’équipe du festival Image de Ville qui a alimenté de manière plus pertinente encore notre vision de la cité et de celles et ceux qui la composent. Comme le souligne Luc Joulé, cofondateur de la manifestation : « Lorsque nous avons monté, d’abord à Aix-en-Provence, en 2003, ce festival, l’idée était simple : constatant que depuis ses origines, le cinéma a toujours été un spectateur attentif de la ville moderne, essayons de valoriser la création cinématographique pour contribuer à la diffusion de la culture urbaine, architecturale et écologique. Ce n’est pas parce que l’on vit de plus en plus en ville que nous savons mieux vivre ensemble, en ville. Faisons donc du cinéma un point de départ, pour permettre de comprendre collectivement ce qu’est la ville aujourd’hui, la manière dont elle se développe et comment la construire ensemble. » La vingtième édition du festival se révèlera donc un rendez-vous majeur, d’autant qu’au fil des ans, celui-ci s’est développé à Marseille, Martigues et Port-de-Bouc. C’est une myriade d’invité·e·s qui égrènent ce nouveau programme, à commencer par l’immense cinéaste Pedro Costa : accompagné du critique Michel Fredon, le réalisateur portugais débattra autour de la projection des films Dans la chambre de Vanda, En avant jeunesse ! ou Vitalina Varela. Parmi les autres rencontres majeures de cette édition 2022, citons le dialogue entre le cinéaste Daniel Kötter et l’architecte Sénamé Koffi Agbodjinou, Valérie Simonet pour la séance de Citizen Kids, Jacques Lœuille pour le poétique et ornithologique Birds of America, Aouine à l’occasion de l’hommage consacré à Adam Pianko, récemment disparu, ou Chloé Malcotti pour l’opus Medusa. Plusieurs thématiques seront l’occasion de tables rondes, échanges, rencontres et autres projections, de La place de la salle dans la Cité à Éric Rohmer, le goût de l’architecture et de la ville, L’hommage à Jean-Louis Comolli ou Ville et genre. Une vingtième édition sémillante et passionnante.  

Emmanuel Vigne

 

Image de Ville : jusqu’au 23/10 à Aix-en-Provence, Marseille, Martigues et Port-de-Bouc.

Rens. : http://imagedeville.org

Le programme complet du festival Image de Ville ici