Zones portuaires (V.O.)

8e édition des Rencontres cinématographiques des villes portuaires (plein air).
• 26 & 27/07 à partir de 20h (Toit-terrasse de la Cité Radieuse, Marseille) : soirée grecque avec concert de Yannaki Benetto, Patrice Gabet et Lionel Romieu (chants et danses des îles grecques), suivi par la projection de Musiques et musiciens d'Andros, documentaire de Dimitris Kitsikoudis - 2016 - 1h01)
• 26 & 27/07 à partir de 20h (Toit-terrasse de la Cité Radieuse, Marseille) : soirée brésilienne avec concert de Caroline Tolla et Rodrigo Samico (samba, choro, frevo...), suivi par la projection de Orfeu Negro, film musical de Marcel Camus (France/Brésil/Italie - 1958 - 1h45)

26/07

20h : ouverture des portes -bar et restauration sur place

21h : concert de
YANNAKI BENETTO chant, danse
PATRICE GABET violon
LIONEL ROMIEU mandole
Chants et danses des îles grecques
Un répertoire musical entraînant et marqué par tous les courants de musiques traditionnelles des îles grecques. Un concert qui sera accompagné de danses grecques avec le public.

22h : projection en plein air
MUSIQUES & MUSICIENS D'ANDROS
Un film de Dimitris Kitsikoudis (GR, 2016, 1h01, VOST, DCP)
Ce documentaire présente dix-neuf musiciens de cette île, virtuoses des instruments traditionnels tels que le violon, le luth, le santouri, la tsambouna et le toumbi. Dimitri Kitsikoudis est un grand spécialiste des documentaires sur les traditions de différentes régions de Grèce. Pour ce film, il a travaillé avec l’ethnomusicologue Haris SARRIS, très réputé dans les Cyclades pour ses collectages et pour son soutien aux rencontres musicales qui ont lieu chaque année dans les îles de cet archipel. L’objectif de l’équipe cinématographique a enregistré des instantanés uniques, des rassemblements spontanés et des interviews de musiciens de toutes générations dans une dizaine de villages d’Andros. Ce collectage s’est enrichi d’enregistrements lors de plusieurs festivals et évènements musicaux organisés dans cette île, et présente une palette musicale d’une grande richesse. La danse, indissociable de la musique, est naturellement présente dans ce voyage musical dans la mer Egée.       

 27/07

20h : ouverture des portes - bar et restauration sur place

21h : concert de
CAROLINE TOLLA voix, percussions
RODRIGO SAMICO guitare 7 cordes
Répertoire de compositions et reprises : samba, choro, frevo..

À l'occasion de la venue exceptionnelle sur Marseille du guitariste Rodrigo Samico, ces deux musiciens invitent l'auditeur au voyage dans son l'imaginaire du Brésil sur un répertoire de compositions et musiques brésiliennes (samba, choro, samba canção). Crée en aout 2017, ils ont su conquérir chaque fois le public avec beaucoup d'émotions (festival les Bacchanales, festival Art O Rama-Marseille, Consulat des Iles Sao Tomé, Galerie Cabane Georgina, La Cave aux Fioles, Mundart).

22h : projection en plein air
ORFEU NEGRO
Un film de Marcel Camus, avec Breno Mello, Marpessa Dawn, Ademar Da Silva (FR/BR, 1959, 1h45, VOST, DCP)
À  la veille du carnaval de Rio, Eurydice arrive de la campagne pour y retrouver sa cousine Sérafina. Elle fait la rencontre d'Orphée, conducteur de tramway et artiste adulé par le peuple pour ses qualités de danseur et de guitariste..

Marseille et Port-du-Bouc
Du 4 au27 juil. :
12 €
Rens. 04 42 06 29 77 / zonesportuaires@gmail.com
https://www.zonesportuaires.com
Toit-terrasse de la Cité Radieuse et Cinéma Le Méliès
13

Article paru le mercredi 3 juillet 2019 dans Ventilo n° 432

Festival Zones Portuaires

Grand Large

 

La neuvième édition du festival Zones Portuaires investit derechef la cité phocéenne et la ville de Port-de-Bouc, pour une programmation kaléidoscopique autour de l’imaginaire portuaire, égrenant le cinéma, la littérature, la musique et la photographie. Avec en point d’orgue, quatre soirées uniques sur le toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier.

  Toutes celles et ceux qui ont traversé la destinée d’une ville portuaire ne peuvent l’ignorer : l’imaginaire qui s’en dégage, l’ouverture de chaque instant sur l’ailleurs, sur l’altérité, sur d’autres continents qui résonnent à l’unisson fait partie intégrante, ontologiquement, de son quotidien. L’imaginaire portuaire est un chant du monde, et, en ce sens, développe de grandes similitudes avec la fonction essentielle du cinéma. Il était ainsi naturel qu’une manifestation lui soit consacrée : né à Marseille, étendu désormais à Port-de-Bouc, le festival Zones Portuaires s’attache ainsi à démêler toutes les spécificités sociales, humaines, urbaines, culturelles de la ville portuaire, via le cinéma, principalement, mais également la littérature, la musique ou la photographie. Pour sa neuvième édition, l’événement reprend les clés qui ont fait jusqu’à présent son succès : quatre soirées sur le sublime toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier, de nombreuses découvertes cinématographiques, des ciné-concerts, et une poignée de rencontres littéraires. Après quelques soirées de préfiguration en juin — où l’on croisa le Consul de Grèce, le poète et conteur palestinien Khaled En Naanaa ou le spectacle de Robert David —, le mois de juillet donnera la pleine mesure de l’événement. À commencer, à Port-de-Bouc, au cinéma le Méliès, par la soirée consacrée à Ceuta, Catane et Lampedusa, dans la tragédie contemporaine des réfugiés, avec le spectacle Eldorado du collectif Cocotte Minute, sur un texte de Laurent Gaudé. Une programmation que l’on doit à la dynamique équipe de la médiathèque Boris Vian, force de proposition de premier plan au sein du festival. Suivra le ciné-concert, en collaboration avec Tilt et le Musée d’Histoire de Marseille, du magnifique film En rade d’Alberto Cavalcanti, mis en musique par Mauro Coceano (accordéon) et Gaël Mevel (violoncelle). Sans oublier la soirée spéciale solidaire, sous forme de carte blanche au Cabaret Nomade des Nuits Métis, avec le concert de Kalune, la présence de la cinéaste Mylène Sauloy et l’exposition photographique de Nicole Chayne-Salini. Mais l’un des temps forts reste indéniablement les quatre soirées programmées sur le toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier, et sa vue imprenable sur Marseille, d’où se découpe l’écran de projection. Les 18, 20, 26 et 27 juillet, ces quatre rendez-vous offriront l’occasion de déambuler sur le site, avant un bain de sons et d’images, et une programmation égrenée de concerts et projections. Signalons que c’est pour l’équipe de Zones Portuaires la dernière année de propositions sous cette forme : dès la rentrée, la manifestation change de nom, et ambitionne avec Grand Large d’ouvrir son sujet à l’espace maritime, avec à la clé une activité plus diversifiée encore, allant de l’accompagnement à la création sous forme de résidences, au développement de l’image d’archive portuaire glanée jusque-là aux quatre coins des ports.  

Gaby Leuvielle

 

Zones Portuaires : du 4 au 27/07 à Marseille et Port-de-Bouc. Rens. : 04 42 06 29 77 / www.zonesportuaires.com

Le programme complet de Zones Portuaires ici