Festival d'avant-premières Télérama (V.O.)

Découverte de 10 films en avant-première à 5 € la place

Manifestation nationale : divers lieux
Du 9 juin au 15 juin
5 € avec le pass Télérama (dans les magazines des 26/05 et 9/06)
https://festivals.telerama.fr/festivalcinema

Article paru le mercredi 9 juin 2021 dans Ventilo n° 448

Festival d’avant-premières Télérama 

La saveur des primeurs

 

L’hebdomadaire Télérama propose dans les salles hexagonales, à l’occasion de leur réouverture, son festival d’avant-premières, dont se fera l’écho une poignée de cinémas régionaux. L’occasion de découvrir avant leur sortie une dizaine de films sélectionnés avec grande justesse.

    L’une des surprises de ce retour en salles nous vient étonnamment du festival porté chaque année par les équipes de l’hebdomadaire culturel Télérama : si l’on a pu déplorer au fil des ans une ligne éditoriale laissant peu d’espace aux œuvres renversantes mais peu diffusées au cinéma, leur préférant de manière métronomique les films les plus en vue dans les colonnes des mass médias culturels dominants, force est de constater que la sélection concoctée cette année se révèle d’une part pertinente, et permet d’autre part une mise en lumière de véritables chefs-d’œuvre qui subissent l’embouteillage des quatre cents films en attente de sorties. Plus précisément, cette programmation en salles offre uniquement — c’est la différence avec le traditionnel festival Télérama — l’occasion d’un florilège d’avant-premières : avec le soutien de l’AFCAE, l’Association Française des Cinémas d’Art et Essai, ce sont dix films pour l’essentiel magistraux que pourra découvrir avant leur sortie le public hexagonal, à un tarif préférentiel. Parmi eux, citons tout de go le renversant Kuessipan de Myriam Verreault, qui nous plonge dans les rivalités culturelles d’une communauté Innue, au nord du Québec. La finesse du récit le dispute à la justesse des actrices, pour un grand film faisant écho aux productions — dynamiques —consacrées aux peuples autochtones du continent nord-américain, comme en témoignent les ateliers de la Wapikoni Mobile : voilà sans conteste l’un des plus belles surprises de cette reprise, à découvrir sans tarder ! Autre opus fort attendu, la dernière œuvre de Kelly Reichardt, First Cow, qui, à l’instar de La Dernière Piste, film de 2010 de la cinéaste, revient sur l’histoire américaine de la seconde moitié du XIXe siècle. La réalisatrice compte indéniablement parmi les plus grandes artistes internationales, et tisse au fil des ans une filmographie brillante, sensible et originale, comme le développe parfaitement le dernier livre que lui a consacré Judith Revault-d’Allonnes, Kelly Reichardt, l’Amérique retraversée. Autre magnifique découverte de cette sélection triée sur le volet, le film du cinéaste algérien Hassen Ferhani, 143, rue du désert, bouleverse par le portrait délicat qu’il brosse sous nos yeux d’une Algérie contemporaine. Enfin, plus attendu mais non moins exaltant, le Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh nous plonge dans les derniers jours d’une cité française dont la tour principale doit être détruite. Le film s’invite au fil du récit dans le cinéma de genre, proche de la science-fiction, et déploie des trésors d’inventivité visuelle et scénaristique. Indes galantes de Philippe Béziat, La Terre des hommes de Naël Marandin, Médecin de nuit d’Elie Wajeman, Milla de Shannon Murphy, Teddy de Ludovic Boukherma et Un triomphe d’Emmanuel Courcol complètent une belle proposition que vous pourrez savourer dans diverses salles régionales, du César/Variétés au 3 Casino de Gardanne, en passant par l’Alhambra, le Coluche d’Istres, le Six N’Étoiles de Six-Fours ou le Cigalon de Cucuron !  

Emmanuel Vigne

 

Festival d’avant-premières Télérama : du 9 au 15/06 dans plusieurs salles de la région.

Rens. : https://festivals.telerama.fr/festivalcinema

Le programme complet du Festival d’avant-premières Télérama ici