Guillaume Simoneau - Murder

Photos. Commissariat : Audrey Genois

Guillaume Simoneau élabore des récits fragmentés et personnels par la photographie. Ses oeuvres se racontent dans une narration non linéaire où les faits font place aux perspectives, et les vérités, aux opinions. Réalisée au Japon, la série Murder (2016-2019) croise différents rapports poétiques et symboliques aux oiseaux, où l’animal devient à la fois l’ami, l’alter ego, le protagoniste. Avec ce travail, Simoneau met en dialogue les photographies de sa mère, Jeanne d’Arc Fournier, avec la série iconique Karasu [Ravens] du photographe japonais Masahisa Fukase, qui occupe une place majeure dans l’histoire de la photographie. L’oeuvre de Simoneau, contrairement à celle de Fukase, n’est pas empreinte d’angoisse existentialiste : elle montre plutôt une fascination pour les situations où la vulnérabilité et la puissance se côtoient. Avec cet hommage au photographe disparu, l’artiste se réfère au maître japonais à la fois de façon poétique et violente. Ce lexique de violence, hérité de Fukase, devient à son tour le mode par lequel Simoneau défie ce même héritage.

Croisière
Du 1 juil. au 22 sept. : lun, mar, mer, jeu, ven, sam, dim 10h-19h30 Tlj 10h-19h30
Forfait journée : 23/35 €
www.rencontres-arles.com
63 boulevard Émiles Combes
13200 Arles
04 13 11 14 07