La Zone. Aux portes de Paris

Photos. Commissariat : Marion et Philippe Jacquier, Zoé Barthélémy.

Certains mots sont comme des terrains vagues : on en comprend le sens, mais on peine à les définir avec exactitude. L’expression « la zone » est de ceux-là ; elle évoque aujourd’hui le flou de la banlieue, une forme d’ennui ou encore le seuil de la délinquance, mais on ignore souvent qu’elle s’ancre dans une réalité historique précise. La Zone désigne au départ une bande de terre de 250 m de large qui court le long des 34 km de fortifications édifiées autour de Paris en 1844. Cette zone non aedificandi devait rester déserte, mais elle est progressivement occupée par une population pauvre qui s’établit durablement en construisant des habitations précaires, cabanes et baraques en tout genre. À l’exception de quelques photographes célèbres comme Eugène Atget ou Germaine Krull, la photographie de l’entre-deux-guerres s’est peu intéressée à ce phénomène urbain et social. De ce fait, la majorité des photographies exposées sont l’oeuvre de photographes anonymes. Cet ensemble inédit de photographies documentaires réhabilite ainsi une population pauvre, reléguée aux confins de la capitale comme un inconscient de la ville moderne qu’on s’est empressé de refouler.    

Croisière
Du 1 juil. au 22 sept. : lun, mar, mer, jeu, ven, sam, dim 10h-19h30 Tlj 10h-19h30
Forfait journée : 23/35 €
www.rencontres-arles.com
63 boulevard Émiles Combes
13200 Arles
04 13 11 14 07