Les Murs du pouvoir

Photos, vidéos et objets autour des barrières bâties par l'homme à travers l'Europe. Commissariat : István Virágvölgyi

Alors que la culture européenne est souvent perçue comme ouverte et accueillante, ces dernières années ont vu s’élever des barrières un peu partout sur le continent. Construire des murs pour protéger un territoire n’a rien de nouveau. Sans même devoir remonter jusqu’au mur d’Hadrien, on en trouve des exemples à travers toute notre histoire. L’exposition cherche à examiner, grâce à la photographie documentaire contemporaine, les murs qui ont été érigés par les autorités et qui empêchent encore aujourd’hui les gens de pénétrer ou de quitter le territoire européen. Bien que l'on trouve autour du monde des murs de toutes sortes, tels que celui séparant les États-Unis du Mexique, une Corée de l’autre, Israël de la Cisjordanie, le Pakistan de l’Inde, ou encore l’Ossétie du Sud pour n’en citer que quelques-uns, cette sélection se concentre sur un seul continent, l'Europe. Les photos distinguent trois types de murs en fonction de leur usage, répartis en trois sections : les murs d’influence, les murs de ségrégation et les murs de migration.

Avec les photographies, vidéos et objets de Lvova Anastasiya (1988), Olivia Arthur/Magnum Photos (1980), Arnau Bach (1981), Attila Balázs/MTI (1969), István Bielik (1985), David Brauchli/Reuters, Sergi Cámara (1970), Tijen Erol (1966), Vasily Fedosenko/Reuters (1960), Claus Felix/DPA, Christiane Feser (1977), George Georgiou (1961), Axel Grünewald (1954), András D. Hajdú (1981), Patrick Hertzog/AFP (1962), Balázs Ivándi-Szabó (1985), Ciril Jazbec (1987), Jérémie Jung/Signatures (1980), Dejan Kaps (1979-2016), Davor Konjikušić (1979), Dmitri Makhomet (1975), Gérard Malié/AFP (1941), Kevin McElvaney (1987), Simon Móricz-Sabján (1980), Vesselina Nikolaeva (1976), Daniel Leal Olivas (1987), José Palazón/Reuters, Marcell Piti (1990), Frankie Quinn (1966), Tomáš Rafa (1979), Ferenc Rédei (1944), Timofey Rozhansky (1991), Jérôme Sessini/Magnum Photos (1968), Lutz Schmidt/AP, Łukasz Skąpski (1958), Tamás Sóki (1993), TerraProject Photographers, Tamás Urbán/Fortepan (1945), Kai Wiedenhöfer (1966), Henk Wildschut (1967).

Commissaire de l’exposition : István Virágvölgyi, lauréat de la Bourse de recherche curatoriale des Rencontres d’Arles.

Festival Les Rencontres d'Arles 2019

Maison des Lices
Du 1 juil. au 25 août : lun, mar, mer, jeu, ven, sam, dim 10h-19h30 Tlj 10h-19h30
Forfait journée : 23/35 €
www.rencontres-arles.com
2 Boulevard des Lices
13200 Arles
04 90 93 53 75