8, avenue Lénine (V.O.)

Documentaire de Valérie Mitteaux et Anna Pitoun (France/Roumanie - 2017 - 1h41). Projection suivie d'un débat en présence d'A. Pitoun et Bernard Eynaud (Comité national LDH référent bidonvilles)

Salcuta est une jeune femme rom de Roumanie arrivée en France en 2002. Ayant perdu son mari, elle fait le choix de l’exil pour élever ses deux enfants, alors âgés de 8 et 10 ans. Dépourvue de titre de séjour, ne parlant pas français, elle a connu la vie en caravane dans un bidonville, la mendicité, la grande pauvreté, les expulsions et les reconduites à la frontière. Quinze ans plus tard, Salcuta se considère comme une citoyenne française. Logée en appartement en banlieue parisienne, travaillant pour une école de la ville, parlant parfaitement le français, mère et désormais grand-mère de petits-enfants nés en France, Salcuta a rencontré sur son chemin des Français qui ont fait le choix de la solidarité. Une histoire de lutte et d'amitié,

Cinéma Le Rex
Le vendredi 1 février 2019 à 18h30
5 €
http://rcdhprovence.fr/
10 bis avenue Leo-Lavange
13160 Châteaurenard
04 32 62 22 10

Article paru le mercredi 12 dcembre 2018 dans Ventilo n° 420

Rencontres cinématographiques des Droits de l’Homme en Provence

Humains, trop humains

 

De Marseille à Salon-de-Provence, en passant par Châteaurenard, Gardanne ou Istres, les Rencontres Cinématographiques des Droits de l'Homme en Provence investissent, à l’instar des années précédentes, les salles du département pour une programmation humaniste et pertinente.

  Henri Langlois le rappelait, « Le cinéma, c’est la lumière dans le noir. » Et l’obscurité s’abat, toujours plus présente, sur une majeure partie du globe. Sur celles et ceux dont les souffrances ne provoquent qu’un vague écho ou — pire — une observation déformée, partisane, idéologique. Ne pouvant plus guère compter sur les États, les organisations internationales (hormis une poignée, d’Amnesty International à la Ligue des Droits de l’Homme) ou les médias dominants, les peuples dont l’existence est sans cesse menacée trouvent parfois dans l’expression cinématographique un regard qui ne se détourne pas, et se fait le reflet d’un monde où les inégalités se creusent, toujours plus vives et cruelles. Initiées par le Secours Catholique-Caritas France, en partenariat avec Amnesty International, l’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture, le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement-Terre Solidaire, la Cimade et la Ligue des Droits de l’Homme, les Rencontres Cinématographiques des Droits de l’Homme en Provence nous offrent l’opportunité, aux quatre coins du département, de nous questionner collectivement sur les causes et les effets de dramatiques destinées, par le prisme d’une programmation cinématographique de grande qualité, accompagnée de débats et échanges. À commencer par la projection à Châteaurenard du beau film de Valérie Mitteaux et Anna Pitoun, 8, avenue Lénine, une plongée toute en finesse et en humanité au cœur de la communauté Rom de France. Mais également la reprise du superbe opus de Rachid Oujdi, J’ai marché jusqu'à vous - Récits d’une jeunesse exilée, sur la question des mineurs isolés étrangers, le documentaire de Stan et Édouard Zambeaux Un jour ça ira, qui nous ouvre les portes de l’Archipel, centre d’hébergement d’urgence au cœur de Paris, film resté injustement discret en salles, le portrait de l’univers carcéral par Stéphane Mercurio Après l’ombre, ou Le Temps des égarés de Virginie Sauveur. Sans oublier Bienvenus ! du Norvégien Rune Denstad Langlo ou Another Day of Life de Raul de la Fuente et Damian Nenow, présenté hors compétition au dernier Festival de Cannes, et dont la sortie en salle est fixée au 23 janvier. Au total, une dizaine de films et de nombreux invités propres à déclencher un débat essentiel sur l’avenir d’un monde où le tout marchand l’emporte sur les droits humains élémentaires.  

Emmanuel Vigne

 

Rencontres cinématographiques des Droits de l’Homme en Provence : du 19/01 au 9/02 dans les Bouches-du-Rhône. Rens. : https://rcdhprovence.fr/

Le programme complet des Rencontres cinématographiques des Droits de l’Homme en Provence ici