Mélissa Laveaux

Musique du monde, folk blues

Il suffit d’un couplet et de quelques mesures pour s’enivrer de la pop chaloupée et ondoyante de Mélissa Laveaux…

Originaire du Canada, la chanteuse et musicienne sait pourtant que ses racines et son histoire se trouvent ailleurs : en Haïti. Cette terre, celle de ses parents, habite sa chair.
Après y être retournée en voyage, Mélissa en a rapporté des sons, des ambiances et des histoires de temps évanouis mais jamais révolus… comme autant de preuves qui ont accompagné la longue et tortueuse histoire d’Haïti.
Ainsi est né Radyo Siwèl, son premier album chanté uniquement en créole. Une création à partir de bribes, de phrases, d’airs anciens, d’hymnes vaudous, assemblés comme un patchwork identitaire au gré de l’imaginaire de Mélissa.


Dans les oscillations folk et blues de ces mélodies aussi somptueuses qu’entrainantes subsistent une force invincible, une volonté impérieuse de résistance.

Un concert plus que prometteur pour découvrir cet album généreux.

https://www.facebook.com/melissalaveauxoff/

Le ZEF, Scène nationale de Marseille - Plateau du Merlan
Le samedi 8 février 2020 à 20h30
3/15 €
www.lezef.org
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 20

Article paru le mercredi 22 janvier 2020 dans Ventilo n° 440

Mélissa Laveaux

Un vent chaud souffle au Zef, se faufilant par monts et par vaux, soufflé d’une voix de louve par Mélissa Laveaux. La voir, c’est mêler la tiédeur d’une bise haïtienne au mordant d’un squamish canadien, c’est laisser s’envoler notre esprit au gré de la folk et du blues, se faire happer par un hymne vaudou, frissonner à l’écoute d’un timbre unique. Inclassable, indomptable, Mélissa Laveaux se fait ouragan, bouleversant les codes et les styles. Signée en 2008 sur le bien nommé label No Format!, elle tourne pendant plusieurs années à l’international et travaille avec des pointures telles qu’Anne Pacéo, Vincent Taeger (Poni Hoax) ou Vincent Taurelle (Air) dans des formations principalement jazz rock. La tempête se lève à la sortie de son premier album entièrement chanté en créole, Radyo Siwèl, en 2018, et impose le talent de cette rose des chants. Doux alizé aux origines indéfinies, on ne peut se lasser de la brise caressante créée par ce mélange d’airs haïtiens du folklore et de la résistance, de guitares blues réverbérées, de percus chaloupées. Puisant leurs inspirations à la racine, les branches musicales de cette belle artiste se déploient, le bruissement de ses feuilles nous atteint et nous emporte avec lui, pour notre Grand Bonheur.

LPB

 

> le 8/02 au Zef – Plateau du Merlan (14e)

www.journalventilo.fr/sortie/88687