Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner

Manifeste politique de Christine Citti par la Cie Allers/Retours (1h30). Mise en scène et scénographie : Jean-Louis Martinelli

C’est pour donner une voix aux laissés-pour-compte que Jean-Louis Martinelli a choisi de faire du théâtre.

Attaché aux œuvres qui interrogent la marche du monde – il a monté Céline, Eustache, Pasolini, dirigé le Théâtre National de Strasbourg, puis le Théâtre –  Nanterre-Amandiers – il s’attelle désormais à créer un répertoire contemporain à partir d’une parole vivante. En immersion dans un foyer d’accueil de Seine-Saint-Denis, son équipe y a partagé le quotidien de jeunes en situation d’urgence. Pétri de violence ordinaire, de pudeur, mais aussi de combativité, le témoignage choral est restitué sur scène par une douzaine de comédiens. Échappée des plateaux de cinéma, Christine Citti signe ici son premier texte, et campe son propre rôle d’intervenante extérieure. Emprunté au rappeur Lartiste, le titre du spectacle sonne comme un manifeste. Et si l’on faisait mentir les déterminismes ?

Théâtre du Gymnase
Du 8 au 9 oct. :
9/22 €
http://www.lestheatres.net/
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille
08 2013 2013