Les Escales Méditerranéennes

Expositions, débats, projections et concerts sur le thème de la méditerranée

Un Festival pour chanter, danser et parler autour de la thématique Méditerrannéenne

La Ligue de l'Enseignement, Fédération des AIL, l'association Nuits Métis, Solidarité Laïque et la Mairie des 15/16 de Marseille se réunissent pour créer l'évènement "Les Escales Méditerranéennes", quatre journées organisées sur le port de l'Estaque, pour repenser la Méditerranée... Une manifestation culturelle, festive et citoyenne. Des expositions, des débats, des projections et des concerts seront proposés au mois de septembre 2021.

MARDI 14 SEPTEMBRE Centre Social Estaque Bassin de Séon18h – 20 h

:Vernissage des expositions des organisations engagées dans le programme Jeunes des 2 Rives suivi d’un concertExposition de photos et vidéos réalisées entre 2015 et 2020 par les jeunes inscrits dans le programme Jeunes des Deux Rives (J2R). Jeunes des 2 rives est un projet innovant d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale qui vise à renforcer le pouvoir d’agir et les parcours d’engagement de jeunes de France, du Maroc, de Tunisie et d’Algérie, particulièrement ceux qui subissent le plus les inégalités sociales et territoriales. J2R vise à produire des connaissances à transmettre aux acteurs jeunesse des 2 rives, portant sur les politiques publiques nationales et locales, et les pratiques d’ECSI. Soutenu par l’AFD, il est porté par Solidarité Laïque, et la Ligue de l’enseignement, Fédération des Bouches du Rhône en PACA.En présence de Nadia BOULAINSEUR, Maire des 15/16e arrondissements de MarseilleUn buffet sera offert aux participants

21h00 – 22h30 :

Concert TIN’FA - Passerelles enchantées en MéditerranéeChevauchant allègrement la Méditerranée, le Trio Tinfa tisse ses délicates passerelles sonores entre les rives avec des textes poétiques en arabe et en français, où s’entrelacent les rythmiques de derbouka les lignes mélodiques d’un accordéon chromatique traditionnel et celles d’un alto virtuose. Dans cette conversation au pied d’une dune, Martine Mounier Chouali, Violaine Sultan Valla et le multi-instrumentiste algérien Farid Chouali métissent des airs de classique aux musiques gnaouies et des échos de folk béarnais avec l’exaltation d’une czàrdàs hongroise ou le lyrisme d’un tango argentin. Un carrefour nomade où résonnent les thèmes immémoriaux de l’amour, du temps, du rapport de l’homme à la nature, à son enfance et à ses ancêtres. Une parenthèse enchantée hors du temps, sur l’écriture et le partage d’un commun méditerranéen...

Mercredi 15 septembre Centre Social Estaque Bassin de Séon14h – 17 h :

Ateliers pour les enfants des centres sociaux des quartiers Nord de Marseille et de Septèmes les Vallons avec l'association 8 Vies pour la planète. Au sein de son laboratoire de développement, 8 Vies pour la planète conçoit des dispositifs de haute technicité pour la recherche scientifique. Son objectif est aussi de placer cet univers à la portée de tous afin de voir émerger en chacun un esprit critique sur les enjeux du futur.L'association propose aux participants d'ateliers citoyens d'enrichir leurs connaissances sur les interactions entre l'humain et le monde qui nous entoure de façon ludique et artistique. Plusieurs aspects sont abordés comme les énergies renouvelables, les pollutions, la biodiversité avec plusieurs outils créés par le laboratoire., dont le BatOlab, laboratoire flottant veille sur la santé de l’étang de Berre et accompagne les actions de ramassage des déchets et ateliers de transformations.

Jeudi 16 septembre Cinéma l’Alhambra

20h00 – 22h30 : Projection du documentaire ONE MORE JUMP, suivi d'un débat Séance en mode ciné-restau avec la Buona Forchetta et ses bons petits plats méditerranéens. (Possibilité de se restaurer sur place avant la séance en réservant à labuonaforchetta@yahoo.fr)Abdallah, athlète professionnel, a réussi à s'échapper de Gaza. Son ami Jehad, lui, y vit toujours. Il y entraîne de jeunes athlètes pour qui le sport reste le seul espace teinté d'espoir au milieu du conflit. Faut-il partir pour accomplir ses rêves ou rester pour se battre pour son pays ? La question forme le fil rouge de ce récit bouleversant sur le dépassement personnel.Séance précédée d’une démonstration de Parkour par l’association marseillaise PK13. Le Parkour (PK), ou art du déplacement (ADD), est une discipline sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains ou naturels, par des mouvements rapides et agiles (course à pied, sauts, gestes d’escalade, etc.) et sans l’aide de matériel.6Festival des Clics et des Livres

Vendredi 17 septembre Boulodrome Mistral de l’Estaque 18h– 19h30 :

Débats : la Paix en MéditerranéeLes pays du bassin Méditerranéen ont quasiment tous engagé des transitions citoyennes et démocratiques ces dix dernières années, sous les effets de sociétés civiles de plus en plus structurées et organisées. Les libertés publiques et les processus de dialogues civils avancent manifestement, avec plus ou moins de succès ici et là. Mais les évolutions démographiques, les recompositions géopolitiques et la compétition accrue pour l’accès aux ressources restent source de conflits, entraînant toujours plus de déplacés, de réfugiés et de circulation forcée des populations civiles : la guerre en Syrie, les chaos irakien et libyen, le conflit israelo-palestinien. Dans ce contexte, et à l’échelle de la méditerranée, quel peut et doit être le rôle des sociétés civiles des pays méditerranéens dans la promotion de la paix et la résolution des conflits ? L’Europe, doit-elle s’engager à faire de l’Union pour la Méditerranée un espace de paix, de sécurité, de prospérité pour 800 millions d’habitants et y voir, dans son travail, une priorité de long terme ?Intervenants :Ahmed GALAÏ, Ligue tunisienne des droits de l’homme – Prix Nobel de la paixAlain CANONNE, Délégué Général Solidarité LaïqueMarc MERCIER, Président du Réseau Euromed FranceAnimation : Samia FRAWES – Solidarité Laïque

18h – 22h30 :

Exposition SOS MÉDITERRANÉEExposition de photos réalisées entre 2016 et 2018 à bord de l'Aquarius, navire humanitaire affrété par SOS MEDITERRANEE et Médecins sans Frontières.Cette exposition, conçue par SOS MEDITERRANEE, porte un regard humain sur le drame qui se joue en Méditerranée centrale, à travers l’œil de photographes embarqués et les témoignages de rescapés recueillis à bord. Elle invite à prendre conscience de la nécessité vitale de mettre en place un dispositif de sauvetage et de débarquement adéquat en Méditerranée centrale.7Édition 2019

20h30 – 23h :

De la CRAU - Une transe poétique post-rock mâtinée de poésie moderneAprès Gacha Empega et ses polyphonies provençales, Dupain et son electro rock occitan, Forabandit le trio acoustique occitano-turc-marseillais, Sam Karpienia invente avec Manu Reymond et Thomas Lippens une nouvelle épopée provençale, De la Crau. Le groupe travaille depuis 4 ans à un répertoire ancré dans la réalité d’une géographie provençale située entre Marseille, le pourtour de l’étang de Berre et la plaine industrialisée de la Crau, terre rocailleuse au charme rude et trapu. De la Crau défolklorise le provençal pour lui donner sa place dans le courant de la Sono Mondiale, courant musical fait d’hybridations entre local et global.

22h : Concert Piel Canela - La rumba flamenca inflammable Sous le soleil des rythmes latins, Piel Canela dore ses musiques avec une énergie virevoltante et contagieuse. Rumbas, cumbias, boléros et palos flamencos palpitent sous les doigts de ce sextet massaliote, cosmopolite et enjoué. A la proue de cette embarcation festive venue de Barcelona, du Venezuela ou de Colombia, la voix chaude d’Elizabeth Gomez, lumineuse cantaora hispano- colombienne, entraîne les publics dans l’atmosphère caliente des ports de Méditerranée ou d’Amérique du Sud. Les palmas et le cajon y crépitent, les cordes se tressent sans fin et les mélodies s’enflamment dans une rumba flamenca au caractère impétueux. Attention mescla inflammable ! A gozar !8Festival des Clics et des Livres

Samedi 18 septembre Boulodrome Mistral de l’Estaque18h – 19h30 :

Débats : les migrations en Méditerranée Chaque année, des milliers de migrants tentent de traverser la Méditerranée au péril de leur vie, où l’on estime à 3000 le nombre de décès annuels. Qui sont ces nouveaux damnés de la mer Méditerranée qui périssent de manière dramatique par centaines en s’entassant sur des bateaux de fortune ? Les "solutions" notamment proposés par les Etats membres de l’UE sont-elles efficaces et à la hauteur des problèmes ?Sont-ils des immigrés venant chercher du travail en Europe ? Ou s’agit-il de réfugiés qui fuient la guerre ? Ou encore d’exilés fuyant la répression et la dictature ? Voire des exilés climatiques, menacés par l’avancée du désert.Comment les médias regardent-ils ce drame ? Pourquoi le regard est-il si différent de celui porté dans les années 70 sur les boat people, par exemple ? Mais existent-ils aussi des raisons économiques à ces migrations ? Quelle est l’incidence des accords économiques de l’Union européenne avec les pays en développement sur ces migrations ?Comment se passe le sauvetage en Mer Méditerranée ? Quelles sont les difficultés rencontrées par les ONG... ?Intervenants :Ahmed GALAÏ, Ligue tunisienne des droits de l’homme – Prix Nobel de la paixJacques OULD AOUDIA, chercheur, vice-président de l’association Migrations & DéveloppementOlivier KABA, Chef de projet migration à l’AFDSophie BEAU co-fondatrice de SOS MéditerranéeAnimation : Jérémie MORFOISSE – Solidarité Laïque

18h – 22h30 :

Expositions SOS MÉDITERRANÉEExposition de photos réalisées entre 2016 et 2018 à bord de l'Aquarius, navire humanitaire affrété par SOS MEDITERRANEE et Médecins sans Frontières.Cette exposition, conçue par SOS MEDITERRANEE, porte un regard humain sur le drame qui se joue en Méditerranée centrale, à travers l’œil de photographes embarqués et les témoignages de rescapés recueillis à bord. Elle invite à prendre conscience de la nécessité vitale de mettre en place un dispositif de sauvetage et de débarquement adéquat en Méditerranée centrale.9Édition 2019

20h30 – 23h :

Concert – Zar Electrik - DA GOUM PROJEKTZAR ELECTRIK

Les transes envoûtantes de l’African ElectroQuand la rencontre de deux activistes de la scène méditerranéenne aboutit au mariage entre les transes gnaouies, les boucles de la musiques subsaharienne et l’électro la plus ensorcelante, la célébration se fait forcément explosive. Sur les pistes de cet African techno, Anass Zine et Arthur Peneau, chanteurs-instrumentistes au gumbri, à l’oud et à la kora electrique, embarquent Did Miosine aux machines pour un trip envoûtant aux confins du Maghreb. Derrières les voix enchanteresses ou rugissantes, l’appel à la danse se fait par les rythmes et les soubresauts ternaires baignés d’électro. Ça tourne jusqu’à s’étourdir, ça bouillonne et tourbillonne dans des transes infinies aux échos d’Orient et aux groove apatrides.DA GOUM PROJEKTLa belle échappée du collectif world-jazz-reggaeLa belle échappée du collectif world-jazz-reggae. Dans la grande famille des ensembles humanistes et métissés, Da Goum Projekt fait résonner sa fusion voyageuse avec une belle générosité. Il faut dire que ce septet sudiste aime croiser les origines et les langues, française, anglaise, italienne et même un dialecte tunisien. Et ce qui rend leur reggae-jazz-world remarquable, c’est cette capacité à élargir leur spectre artistique aux esthétiques nomades de Méditerranée à coups de guitare, saxo, violoncelle, clarinette, basse, percus, batterie et d’une myriade de voix. Internationalistes, celles-ci évoquent les thèmes de la liberté, des révolutions, de l’amour et de la rage face aux injustices mais elles transmettent surtout l’esprit festif d’une famille en route pour une grande épopée musicale.

L'Estaque
Du 14 septembre au 18 septembre
Entrée libre
https://laligue13.fr
MMA, Boulodrome, Alhambra et rues du quartier
13016 Marseille