Grands Larges  (V.O.)

11e édition du festival international des villes portuaires et de l'imaginaire maritime (ex. Zones Portuaires) : cinéma, littérature, concerts, photo, balades littéraires...
• 23/07 à 20h (Cité Radieuse Le Corbusier, Marseille) : concert de Nathalie Negro et Olivier Stalla + projection de Europe mon beau pays, série de films d'Anne Alix autour du projet musical Europe in C de Pianoandco 
• 24/07 à 20h (Cité Radieuse Le Corbusier, Marseille) : projection de Malmousque de Dorothée Sebbagh et Les Apaches de Thierry de Peretti, en présence des cinéastes
• 26/07 à 19h30 (Cinéma le Méliès, Port-de-Bouc) : Rencontre avec Sophie Bertran de Belanda (autrice de HOT... le jardin des gens de mer, histoire d'une disparition) + projection de Ville Neuve de Félix Dufour-Laperrière (Canada - 2018 - 1h16)
• 27/07 à 19h30 : lecture-rencontre avec Marie-Josée Desvignes (autrice de poésie) pour Celestina et Watson Charles (poète haitien) pour Le Chant des marées + projection de Port-au-Prince, dimanche 4 janvier de François Marthouret (France - 2015 - 1h20)
• 28/07 à 20h (Cité Radieuse Le Corbusier, Marseille) : concert + film
• 30/07 à 19h30 (Cinéma le Méliès, Port-de-Bouc) : spectacle Novecento : pianiste d’Alessandro Barrico avec Niccolo’ Scognamiglio (Officine théâtrale de Hieronymus Barbacane) + projection en plein air de Solo de Artemio Benki (Argentine - 2019 - 1h25)
• 31/07 à 20h (Cité Radieuse Le Corbusier, Marseille) : concert + film

+ Scherzo di porto Alang, performance vidéo- sonore par Émilien Leroy et Caroline Beuret 

Marseille et Port-du-Bouc
Du 6 au 31 juil. : lun, jeu 19h30 - mar 19h et 19h30 - mer, sam 19h30 et 20h - ven 20h et 19h30
Tarifs variables suivant les lieux et les manifestations
www.grandslarges.com
Toit-terrasse de la Cité Radieuse et Cinéma Le Méliès
13

Article paru le jeudi 1 juillet 2021 dans Ventilo n° 449

Grands Larges

Le grand môle

 

Le festival Grands Larges, anciennement Zones Portuaires, continue son exploration des ports du monde, mêlant cinéma, littérature, musique et photographie. Jusqu’au 4 août, avec l’essentiel de sa programmation en juillet, dont sur le toit-terrasse de la Cité Radieuse, cette onzième édition s’étend de Marseille à Port-de-Bouc, jusqu’à Toulon et Beaulieu, pour un voyage au cœur des ports du Monde.

    Que l’on flâne dans les rues de Marseille, de Lisbonne, de Valparaiso, de Dakar ou de Trieste, un sentiment, identique, nous envahit, celui d’une immanence de la ville portuaire, ces lieux gagnés par l’imaginaire, la perception d’un ailleurs à portée des sens, ces espaces de rencontres, de permanentes allées et venues. L’ouverture maritime transforme en profondeur la ville, dans les sociétés qui la composent, dans son environnement urbain, jusqu’aux moindres détails, culinaires, artistiques, sémantiques. La ville portuaire est unique et toutes résonnent entre elles, vous diront les marins. Cet écho de l’ailleurs, de l’altérité, n’est-il pas également le propre du cinéma, plus globalement de l’art, dans ses mécanismes de représentations ? Il était donc tout à fait naturel que l’on y consacre pleinement un événement à sa hauteur : dont acte avec la onzième édition du festival Grands Larges, anciennement Zones Portuaires, consacré aux villes portuaires et à l’imaginaire maritime. La manifestation explore ainsi les champs cinématographique, littéraire, musical et plastique pour dérouler au fil des ans ce qui compose en profondeur les dynamiques de ces cités uniques. Jusqu’au 4 août, avec l’essentiel de la programmation proposée en juillet, l’équipe du festival investit les villes de Marseille et Port-de-Bouc, s’étendant pour cette onzième année jusqu’à Toulon et Beaulieu. À l’instar des éditions précédentes, parmi les temps forts, citons les fameuses soirées proposées sur le toit-terrasse de la Cité Radieuse Le Corbusier, à Marseille. Un cadre splendide, qui embrasse toute la cité phocéenne, et où le festival s’installera cette année pour cinq soirées riches en surprises, dont les concerts du groupe De la Crau, composé de Sam Karpienia, ex-Dupain, ou de Nathalie Negro et Olivier Stalla, pour une partition spécialement composée pour Grands Larges : un lieu de projection hors du commun, une réelle expérience de cinéma, où nous aurons l’occasion de découvrir, entre autres, le dernier opus de Dorothée Sebbagh, Malmousque. À Port-de-Bouc, au cinéma le Méliès, l’équipe organisatrice égrènera de nombreuses rencontres, construites avec la médiathèque Boris Vian, avec, entre autres, le cinéaste Frank Cassenti, le conteur Clément Goguillot, Pierre Dharréville, Daniel Faget, auteur d’Éloge vagabonde de la Méditerranée, ou Jean Domenichino. Citons, parmi une programmation composée de quarante-huit invités, neuf concerts et cinquante-cinq films programmés, la performance vidéo-sonore par Émilien Leroy et Caroline Beuret, Scherzo di porto Alang, le spectacle Novecento : pianiste ou celui de la compagnie Orphéon avec Catherine Lecoq. Quant aux films sélectionnés, il s’agit là d’une grande invitation aux voyages dans tous les ports du globe, des six ports européens du film d’Anne Alix, Europe mon beau pays, à Tokyo avec Nadia Butterfly, en passant par Malte avec Luzzu, Lisbonne avec Dans la ville blanche ou Dakar avec Barcelone ou la mort.  

Gaby Leuvielle

 

Grands Larges : jusqu’au 4/08 à Marseille, Port-de-Bouc, Toulon et Beaulieu.

Rens. : www.grandslarges.com et https://www.cinemelies.fr/

Le programme complet du festival Grands Larges ici