Modernités cosmiques

Œuvres des collections du Centre Pompidou : œuvres de Frantisek Kupka, Antoine Pevsner, Max Ernst, Lucio Fontana, Brassaï, Victor Vasarely, Anna-Eva Bergman, Emile Gilioli, Frank Malina, Kumi Sugai, Jean Dewasne, Stefan Gierowski, Alain Jacquet et Laurent Saksik... Dans le cadre de la Biennale Une 5e Saison

C’est sous le signe du cosmos que se place le troisième temps aixois du partenariat noué depuis 2019 entre le Centre Pompidou et la Fondation Vasarely. Le thème cosmique a très tôt hanté l’œuvre de Victor Vasarely à l’instar de celles de bien des acteurs historiques du modernisme. Ce thème est l’occasion, dans le projet conçu par Michel Gauthier, conservateur au Musée national d’art moderne, de parcourir les collections du Centre Pompidou sur près d’un siècle de création et d’ainsi donner à comprendre les différentes valeurs prises par le référent cosmique durant cette longue période au cours de laquelle se sera développée la conquête spatiale dont Vasarely était un observateur passionné. Lié dans les avant-gardes historiques de la première moitié du XXe siècle et leurs héritières à l’idée de progrès et de nouveauté, le cosmos, dont l’idéal spatial et lumineux a accompagné l’éclosion et le développement de l’abstraction, a dans les dernières années du XXe siècle et les premières du suivant été au cœur de bien des réflexions et des interrogations sur la société du spectacle et l’avenir d’une culture faustienne.

Après La Révolution permanente et Sud-Est, l’exposition Modernités cosmiques vient réaffirmer la claire volonté du Centre Pompidou de voir sa collection être diffusée ailleurs que dans ses murs. La réussite du partenariat avec la Fondation Vasarely, rendue possible par la qualité et le professionnalisme de son équipe ainsi que par l’enthousiasme de son Président, Pierre Vasarely, appelle sa poursuite.

 

Les musées ont pour rôle de conserver la mémoire de la création artistique, ils ont également pour fonction de mettre le public en présence des œuvres qu’ils conservent. C’est cette seconde mission qui a été remise en question lors de leur fermeture au plus fort de la crise sanitaire. Cette période aura permis de mesurer que rien ne saurait remplacer le contact direct avec les œuvres. Si le cosmos est lointain, les œuvres qui en parlent ne sauraient être pleinement signifiantes qu’ici et maintenant, dans l’espace d’exposition qu’elles partagent avec le public.

 

 

Laurent Le Bon Président du Centre Pompidou

 

Xavier Rey Directeur du Musée national d’art moderne

Fondation Vasarely
Jusqu'au 16/10 - Tlj, 10h-18h
5/9/12 € (gratuit pour les moins de 5 ans)
http://www.fondationvasarely.fr/
Avenue Marcel Pagnol
13100 Aix-en-Provence
04 42 20 01 09