L’Hospice : l’étrange, le poétique et le possible 

Exposition sur le paysage linguistique varié de Marseille. Œuvres de Hannah Black, Anna Boghiguian, Collectif Aoziz, Judith Scott, Dennis Cooper & Gisèle Vienne, Pauline Curnier Jardin, Lionel Soukaz, Reena Spaulings, André Acquart, Antonin Artaud, Roland Barthes, Georges Bataille, Pierre Guyotat, Arthur Rimbaud et Hélène Smith

À l’occasion de Manifesta 13 le Centre de la Vieille Charité explore et écoute le paysage linguistique varié de Marseille ainsi que les connexions entre l’aliénation sociale, culturelle, mentale et politique.

L’Hospice : l’étrange, le poétique et le possible observe et, plus important encore, écoute le paysage linguistique aux multiples facettes de la ville. Y est exploré sa culture multilingue, dans toute sa complexité, et les récits souvent concurrents des différents langages qui la composent : les ruptures inattendues et les connexions parfois poétiques entre langues « étrangères » et locales, les dialectes qui construisent et façonnent la pluralité des identités marseillaises.

L’Hospice : l’étrange, le poétique et le possible rappelle l’histoire des institutions psychiatriques à l’aune de la modernité, son rapport aux aliénations sociales, politiques et mentales ainsi que le droit à la folie. A l’instar du langage, la Vieille Charité a occupé des fonctions de confinement différentes au cours des siècles. Elle a notamment été un hospice, un asile, un hôpital et un cloître. Désormais, elle abrite plusieurs musées.

Située dans le cœur du quartier du Panier, le Centre de la Vieille Charité a été édifiée au XVIIe siècle par le célèbre architecte marseillais Pierre Puget, pour répondre aux mesures d’enfermement prises contre les indigents, vagabonds et mendiants. Elle a eu plusieurs fonctions au cours de l’histoire : hospice pour enfants et personnes âgées à la fin du XVIIe siècle, asile, caserne militaire, logement social, jusqu’à son classement au titre des Monuments historiques en 1951, suivi de sa restauration entre 1961 et 1986.

Le Centre de la Vieille Charité est devenu un lieu emblématique de Marseille. Centre pluridisciplinaire dédié aux arts et à la recherche, il abrite le musée d’Archéologie Méditerranéenne, le musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens MAAOA, des salles d’expositions temporaires, l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales EHESS, le Centre International de Poésie de Marseille Cipm.

Artistes participants : Hannah Black* (1981, GB), Anna Boghiguian* (1946, EG), Aoziz* (Béatrice Pedraza, Ludovic Mohamed Zahed, Andrew Graham) (Collective, GB / FR), Judith Scott (1943-2005, US), Dennis Cooper and Gisèle Vienne (1953, US / 1976 FR, AT), Pauline Curnier Jardin (1980, FR), Lionel Soukaz (1953, FR), Reena Spaulings (Collective, US).

Avec des œuvres historiques de : André Acquart (1922-2016, FR), Antonin Artaud (1896-1948, FR), Roland Barthes (1915-1980, FR), Georges Bataille (1897-1962, FR), Pierre Guyotat (1940-2020, FR), Arthur Rimbaud (1854-1891, FR), Hélène Smith (1861-1929, CH).

Festival Manifesta 13 Marseille

Centre de la Vieille Charité
Mar-dim 9h-18h
Pass journée : 10 € (1 acheté, 1 offert). Pass saison : 20 €. Gratuit pour les moins de 26 ans
https://manifesta13.org
2 rue de la Charité
13002 Marseille
04 91 14 58 80