*REPORTÉ* Les Fables ou le jeu de l’illusion par l’Agence de Voyages Imaginaires

Les fabuleuses historiettes de Jean de La Fontaine coulent sur le temps d’une vivacité immortelle. Inutile sans doute d’y voir un lien avec la modernité de ses contes, avec le format court et dramatique de chacun d’entre eux, avec les interprétations multiples permises par ses conclusions ouvertes. Des fables, il en a écrit plusieurs centaines ; de quoi piocher savamment celles qui servent le plus le ton, la durée ou les thèmes escomptés par le metteur en scène. Après Molière ou Shakespeare, l’Agence vagabonde dirigée par Philippe Car s’essaye avec malice à l’adaptation de ces bestiaires centenaires. Une trentaine d’entre eux sont portés à la scène par les comédiennes Lucie Botiveau et Valérie Bournet, et ponctués d’interventions musicales composées par Vincent Trouble et Nicolas Delorme. Ensemble, ils portent nos psychés à étaler devant elles et avec tolérance leurs petites manigances. Un voyage interne, externe, et mouvant.

LPB

> du 3 au 7/11 au Théâtre du Gymnase (1er)

Rens. : www.lestheatres.net

Pour en (sa)voir plus : www.voyagesimaginaires.fr