Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
La Planque de Borderline © Damien Boeuf

La Planque de Borderline

Sous les pavés…

 

Borderline nous présente son nouveau lieu de sortie éphémère au nom évocateur : la Planque.

 

Cofondateur de Borderline en 2010, Christian Mellon n’est pas à court d’idées depuis sept ans pour permettre aux Marseillais de faire la fête sans se prendre la tête. Marseillais de la Rouvière, autodidacte et ayant touché à tout dans ses jeunes années (sportif, musicien sous le nom d’Ysaé…), il a eu très vite l’intuition que les Marseillais ne profitaient pas assez des atouts de leur ville. Ainsi, il a voulu faire en sorte que ses habitants deviennent les touristes de leur propre lieu de vie.

Tout a commencé avec les Apéros du Bateau, qui permettent tous les dimanches de l’été d’embarquer pour sortir faire la fête en mer. Le concept de fête dans les lieux atypiques est né. À bord du petit train, à l’Opéra, dans un bus à impériale sillonnant la Corniche, dans un supermarché excentré, une chambre d’hôtel, le tramway ou au Cinéma le Prado… Les fêtes sur les rooftops ont aussi été lancées par Borderline, avec un temps d’avance, et un public, son public, de plus en plus nombreux.

Même si ces soirées continueront d’exister, Borderline ne cesse d’innover et de se renouveler car, les années passant, les envies changent. La fête et la convivialité sont toujours au rendez-vous, mais dans des formes plus « tranquilles », comme en témoigne le Repaire, rue d’Endoume et, surtout, la Planque, ouverte jusqu’à mi-avril. L’entrée se fait par une ancienne pâtisserie de la rue Chateaubriand. Rien ne laisse d’ailleurs supposer l’existence d’un tel lieu depuis l’extérieur. Après avoir descendu une volée d’escaliers se dévoilent deux salles assez grandes bien que cosy et intimistes, où l’on peut boire un verre et manger un morceau avec ses amis comme au bistrot. Le lieu est donc à la fois ouvert et secret. On y a même croisé Philippe Pujol, comme un habitué des lieux… La musique est plutôt calme, pour éviter de trahir cette ambiance « prohibition ».

Comme d’habitude, le bouche à oreille va faire son chemin et, comme le lieu n’est ouvert deux soirs par semaines (et que sa carte va changer tous les mois), gageons qu’il sera toujours plein.

 

Cécile Mathieu

La Planque : 24 rue Châteaubriand, Marseille (7e).
Rens. 06 26 27 56 00 / www.borderliner.fr
Ouvert les jeudis et vendredis de 19h à 1h