Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
La Nuit de l’Instant Impermanencia de Carolina Cardich au Centre Baussenque

La Nuit de l’Instant

Nuit magique

 

La photographie s’immisce deux nuits durant dans les rues du Panier et de la Joliette pour une nouvelle Nuit de l’Instant qui rend au huitième art toute sa magie avec une approche résolument contemporaine, entre galeries, théâtres, bars et autres espaces publics.

 

À l’heure de l’apéro, perdez-vous dans les quartiers du vieux centre. Le 9 juin, dès le début de la soirée, les Ateliers de l’Image vous proposent une déambulation gratuite à travers différents espaces libres d’accès dans le cadre du Printemps de l’Art Contemporain. Alors que la nuit tombe, les lieux d’exposition s’ouvrent et proposent les œuvres d’une série d’artistes contemporains sélectionnés par la galerie des Ateliers. Cet espace dédié à l’art de la photographie depuis 1996 (et installé à la Joliette) propose également des ateliers pour les jeunes dans le cadre de leurs études, afin notamment d’éduquer le regard par la photographie. C’est dans cette dynamique de renouvellement que les Ateliers proposent une vision novatrice de la photographie, adaptée à son époque. Au fil des années, les pratiques artistiques se mettent de plus en plus en mouvement, les performances investissent le corps mouvant dans l’art et même les GIFs intègrent les cercles artistiques (comme en 2016, lorsque les rues de Paris furent investies d’écrans diffusant des GIFs en boucle). Partant du constat d’une société du tout numérique, la Nuit de l’Instant tire avantage d’un monde en mouvement pour offrir une approche moderne avec des supports divers, de la vidéo aux performances en passant par les installations ou les diaporamas.

Comme plongé dans une immense camera oscura, le visiteur découvre une exposition nocturne où l’image fixe devient mouvante. Au fil du paysage urbain, les noctambules rencontrent une sélection d’œuvres qui permettent d’observer le travail de photographes et d’artistes de la nouvelle scène française et internationale. Allemagne, Colombie, Maroc, Pérou et Pologne seront à l’honneur. Une ambiance mystérieuse s’offre aux curieux dans les travaux de Carolina Cardich (Pérou), qui propose, entre autres, sur son site web, des paysages mystérieux fondus dans la brume, propres à l’introspection. Les œuvres étranges de Mael Le Golvan retournent quant à elles à la réalité pour en proposer une nouvelle interprétation qui défie le quotidien et nous invite à le questionner sous une autre dimension. Chaque lieu d’exposition propose un univers différent, la Nuit de l’Instant ne se limitant ainsi pas à un thème, mais s’ouvrant sur une galaxie de sensations portées par les sensibilités de chaque artiste. Au choix, on pourra librement nager d’exposition en exposition, ou se laisser guider par une médiatrice qui naviguera le long d’un parcours en forme de visite.

Si l’évènement encourage l’accès libre à la culture, il promeut tout autant une culture locale via une sélection de quatre artistes et cinq structures qui se voient offrir carte blanche pour valoriser la ville en prévision de l’ouverture du Centre Photographique de Marseille, structure qui sera portée sur la photographie locale.

Comme chaque année, le public sera invité à participer à la sélection du Prix Nuit de l’Instant, auquel concourent dix-huit des artistes présentés. C’est donc un programme riche et ouvert qui se profile, un programme duquel émane une véritable forme de magie.

 

Annabelle Bindl

 

La Nuit de l’Instant : les 9 et 10/06 dans les quartiers Panier / Joliette / République.
Rens. : lanuitdelinstant.tumblr.com