Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
  • Les Mille et Une Nuits du Bureau des GuidesHors série Ventilo
  • Les Mille et Une Nuits du Bureau des Guides1001 nuits

Les Mille et Une Nuits du Bureau des Guides

Conter les étoiles

 

Connaissons-nous notre territoire ? Pas vraiment, répond le Bureau des Guides, qui propose de nous faire découvrir les trésors cachés de la Métropole à travers son événement itinérant Mille et une nuits. Et avec autant d’histoires pour célébrer le goût d’être ensemble.

 

Humilié par l’infidélité de son épouse, le sultan Shahryar la condamne à mort et décide de faire exécuter chaque matin la femme qu’il aura épousée la veille. Afin de mettre un terme à cette folie et de sauver le royaume, la fille du grand vizir, Shéhérazade, se propose de l’épouser et lui raconte mille et une histoires d’aube en aube… jusqu’à échapper à son funeste destin.

L’histoire fondatrice des Mille et Une Nuits et son heureux dénouement expriment toute la force du récit. Comment il peut divertir, surprendre, captiver, émouvoir, ravir. Comment il peut raconter le monde aussi : les nombreux contes populaires qui constituent le recueil proviennent d’horizons cosmopolites, de l’Inde jusqu’à la Perse, et narrent des histoires très diverses, pour la plupart fantastiques, mais parfois triviales, en tout cas révélatrices de l’imaginaire collectif. Des histoires enchâssées surtout, avec des personnages en miroir les uns par rapport aux autres, comme pour mieux former un feuilleton subjuguant, un récit commun.

Sollicité par l’équipe de MP 2018, le Bureau des Guides s’est inspiré de l’ouvrage millénaire — et lui a même emprunté son nom — pour concevoir un événement itinérant sur le GR 2013, ce sentier de randonnée métropolitain, rejeton de MP 2013 Capitale européenne de la Culture. Le Bureau des Guides ? Une association créée à la suite de 2013 justement, conçue pour animer le GR conjointement avec Bouches-du-Rhône Tourisme et la Fédération française de Randonnée pédestre. Avec l’idée d’une « pratique hors norme de la randonnée », comme le souligne Alexandre Field, correspondant parfaitement aux particularités du GR, long de 365 kilomètres et qui traverse pas moins de trente-sept communes. Pour « entretenir ce détournement du sentier, ne pas retomber dans la randonnée classique », le Bureau des Guides mène des actions auprès de publics très variés, organisant régulièrement des marches, voire des « Bivouacs » depuis l’an passé : « On y fait marcher et dormir sur place plus d’une centaine de personnes, prises en main par une bande d’artistes, qui organisent le voyage, le déplacement et le campement. » De fait, si « sans les clubs de randonnée, ce sentier n’aurait pas de vie, puisqu’ils l’entretiennent, le balisent », la raison d’être du Bureau des Guides, c’est de « conserver son esprit un peu décalé. »

Dont acte avec ces Mille et unes nuits, qui se présentent comme une « déclaration d’amour au territoire métropolitain » et qui, prenant pour modèle le recueil de contes éponyme, entendent « rassembler tout un tas d’histoires, qui parlent de ce territoire, de nous, de notre manière de l’habiter. () C’est une manière de mettre en récits le territoire par la marche. (…) On avait envie d’ouvrir ce plaisir-là, d’ordinaire limité à un petit groupe de marcheurs, à un plus large public. Ce qui nous anime, ce n’est pas uniquement le plaisir de la randonnée, mais le plaisir d’être ensemble et d’apprendre des choses. »

 

Un jardin à cultiver

Concrètement, l’événement se déclinera en trois saisons, elles-mêmes étoilées par une série de rendez-vous au coucher du soleil « pour le célébrer ensemble, en faisant tomber la nuit par une histoire. » Avant et après ce rituel collectif que l’on pourrait qualifier de magique, il y aura (si possible) une marche, ainsi qu’une proposition artistique (lecture, concert, projection, spectacle, repas…), concoctée par divers complices du Bureau des Guides : le GMEM, l’AMI, le Gyptis, Radio Grenouille, Yes We Camp et ses caravanes… Même si le « spectacle » sera bien souvent ailleurs : « Il n’y a pas forcément besoin de convoquer des formes spectaculaires ; le feu d’artifice, c’est la nature ! »

Il s’agira ainsi de « considérer ce sentier de randonnée comme un équipement culturel métropolitain. (…) Et, en collaboration avec les structures dans chaque commune, les lieux d’art, les mairies, les offices de tourisme, les exploitations agricoles, les restaurateurs… concevoir des propositions qui permettent de rencontrer le territoire, ses habitants, d’en découvrir quelque chose de nouveau, même si on y habite. En fait, on se balade chez nous ! On a l’impression de connaître déjà les endroits, mais au cours d’une journée comme ça, on se rend compte que ce n’est pas le cas ; on peut découvrir une rivière, une plaine agricole cachée derrière un centre commercial… Et il y a toujours quelqu’un pour nous raconter une belle histoire, quelque chose qui nous fait revisiter notre territoire, le réinventer. »

Pour amorcer ce projet de « réinvention » d’un territoire en train de se construire, et d’ores et déjà découvrir ses trésors cachés et les mille et un petits récits de sa grande histoire, l’équipe de Ventilo s’est associée à ce beau monde pour éditer trois numéros hors-série, présentant une collection d’histoires venues d’ailleurs, d’une immense richesse. Une « constellation » amenée à se déployer : « On entame une collecte que l’on va faire durer pendant ces six mois, pour remplir notre collection avec des grands récits et des petits témoignages, des histoires industrielles, des récits culinaires, toutes ces choses qui nous racontent et qui, additionnées, dressent un portrait du territoire et donc de nous qui l’habitons, car c’est notre jardin. » Un jardin à cultiver, pour adopter une autre vision des choses : « Si, au pied de la Mède, on me raconte une histoire autour des conflits pétroliers au Moyen-Orient, j’oublie que ça ne sent pas très bon, et soudain, je reconsidère cette raffinerie comme un monument national. »

Se regrouper, (re)découvrir le lieu où l’on habite, se laisser porter par un récit individuel qui fait sens pour d’autres, mélanger les gens, les genres… Autant de propositions qui initieront, on l’espère, un immense jeu collectif pour « se donner le goût de faire des choses ensemble sur le territoire. » Ensemble, c’est tout.

 

Cynthia Cucchi

 

Les Mille et Une Nuits du Bureau des Guides : le 17/02 au Toit-Terrasse de la Friche La Belle de Mai.
Rens. : 04 95 04 95 95 / www.mp2018.com

Rendez-vous suivants : le 10/03 à Roquevaire, le 18/03 à Auriol, le 1/04 aux Pennes-Mirabeau, le 7/04 à Marseille, le 21/04 à Port-de-Bouc et le 28/04 de Vitrolles.

Pour en (sa)voir plus : www.gr2013.fr