Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
L’Institut de la Mécanique des Turbulences Planches, clous, marteaux de Jeremy Gravayat

L’Institut de la Mécanique des Turbulences

Zone de turbulences

 

La cinquième proposition du collectif DodesKaden se déroulera le dimanche 21 mai au Vidéodrome 2, pour une soirée durant laquelle l’image en mouvement se mêlera à différentes formes d’expressions artistiques, propres à exploser les formes. Petit tour d’horizon.

 

Il ne s’agira pas ici de reprendre l’histoire de la Ligue de l’Enseignement, institution qui vit le jour au 19e siècle, mais de rappeler son importance fondamentale en matière d’éducation populaire. Une action historiquement, socialement et humainement passionnante, qui a su bouleverser en son temps les fausses évidences en matière de pédagogie, essaimant une vision ouverte et humaniste qui continue, sous d’autres formes, à faire des émules. L’implication cinématographique de la Ligue fut également déterminante, en l’occurrence en terme de réalisation et d’exploitation. L’association DodesKaden, laboratoire de diffusion exigeant, s’est affiliée à cette confédération afin de gérer un fonds de films impressionnant et inépuisable, qui mérite toute notre attention. Pour sa cinquième manifestation, L’Institut de la Mécanique des Turbulences, l’équipe de l’association propose au Videodrome 2 une programmation visuelle et poétique kaléidoscopique : la séance débutera avec le projet de Jeremy Gravayat, Planches, clous, marteaux, réalisé, entre autres, avec L’Abominable, laboratoire cinématographique partagé à la Courneuve. Suivront la performance cinématographique d’Antoine Birot et Stefano Canapa, Wavelenght, le film Kaïros, et la carte blanche au collectif ChôSe, projet artistique transversal, explorant diverses formes d’expressions. Un rendez-vous à ne pas manquer, qui vient nous prouver derechef que l’image en mouvement s’offre encore, grâce à de telles énergies, un espace d’expérimentations lui permettant, souvent, de se réinventer.

 

Emmanuel Vigne

 

L’Institut de la Mécanique des Turbulences : le 21/05 au Vidéodrome 2 (49 cours Julien, 6e).
Rens. : 04 91 42 75 41 / www.videodrome2.fr