Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
Identités Remarquables | Le Mal des Ardents Le Mal des Ardents © Pirlouiiiit - Concertandco.com

Identités Remarquables | Le Mal des Ardents

Mélodie en sous-sol

 

Quand un enseignant de sciences économiques et sociales dégèle si froidement la new beat, qui est sans conteste ce que la Belgique a produit de plus fun à la fin des années 80, et de surcroît sous le nom du Mal des Ardents, on a envie d’en savoir plus. Focus sur un pilier à multiples casquettes du souterrain marseillais.

 

Officiant déjà dans les x25x — groupe chouchou des abonnés du Vortex —, ou en solo avec Lee Zeirjick, Ben a délaissé ici tout matériel qui se frotte ou se braille pour un projet composé exclusivement de machines électroniques : TR-808, SH-101, Bass Station, Monotribe ou encore le petit Monotron, qu’il manipule au doigt à la manière d’un stylophone. Un set up très méritant pour cet habitué des caves marseillaises, pour qui l’analogique n’est pas seulement une plus-value ou un rein de secours, mais une intransigeance au service de l’acoustique et l’allégresse. À l’écoute du Mal des Ardents — autre nom léché de l’ergotisme —, on pense facilement à Scorpion Violente, In Aeternam Vale, aux freaks de Maison Acid ou tout autre punk qui ferait de la musique électronique grinçante, érotique et résolument dance, avec des synthés vintage et rythmes en boîte. Si les sonorités sont club et réhabilitent proprement la danse dans les sphères moites et souterraines de Marseille, l’approche et l’esprit de Ben restent indéniablement punk. Cela fait maintenant trois ans qu’il partage avec panache sa new beat à travers l’Europe, en intégrant aussi bien des festivals que des squats, et même la terrasse du FRAC en avril 2015. Il reste néanmoins difficile de trouver du contenu le concernant sur Internet, un désaveu catégorique de l’intéressé, non friand des réseaux. Cinq morceaux sont toutefois écoutables sur son Bandcamp : J’Aime pas le sport, Jour de fête, Ma Première chérie, Repas de famille et Vacances à la mer. Tous défendent une certaine idée du souvenir, du symbole déclassé ou du quotidien déchu. De tradition festive, colorée et débridée, la new beat de Ben est quant à elle plus poisseuse et monochrome, mais tout autant entraînante. Le Mal des Ardents est à retrouver le vendredi 24 à l’Asile 404, aux côtés de Framboise fumée, Constance Chlore et Dj Xetrov, dans le cadre du Coupe Colle Chaos Festival : un festival de louanges au DIY sur trois jours à Marseille, comprenant des ateliers, des expositions et des concerts dans son programme riche.

 

Josué Fontaine

 

Le Mal des Ardents, avec Constance Chlore, Framboise Fumée et Dj Xetrov dans le cadre du Coupe Colle Chaos Fest. : le 24/03 à l’Asile 404 (135 rue d’Aubagne, 1er).
Rens. : 09 72 31 57 71 / asile404.org
Pour en (sa)voir plus : www.facebook.com/leMalDesArdents / lemaldesardents.bandcamp.com