Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt 2017 Tant qu’on vit de Dani Kouyaté

Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt 2017

Autour du continent

 

Le Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt nous offre l’occasion, pour sa quinzième édition, d’arpenter avec bonheur la richesse des chemins de traverse empruntés par les cinématographies africaines. Petit tour d’horizon.

 

Une récente émission d’RFI, réunissant Bassek Ba kobhio (Écrans noirs), Ardiouma Soma (Fespaco) et le cinéaste Sylvestre Amoussou, a mis sur la table le sujet de l’état de la production cinématographique dans les pays subsahariens, lors d’un échange passionnant qui révélait, en effet, la disparition des salles, donc des cinéastes, sur le continent africain, et les modes alternatifs de réalisation. Or, malgré cet état des lieux guère réjouissant, nous parlons bien d’une des plus belles cinématographies qui soient, malgré toutes ses difficultés, comme en témoigne chaque année la programmation du formidable Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt, qui déroulera du 10 au 17 novembre sa quinzième édition, et prouvera ainsi, s’il était encore nécessaire, toute la richesse de la production africaine. Si certains films programmés viennent nous rappeler que les cinémas d’Afrique ne sont pas complètement absents — mais toujours trop rares — des circuits de distribution hexagonaux (on pense aux opus du formidable Raoul Peck, à Wallay de Berni Goldblat, La Belle et la meute de Kaouther Ben Hania, Félicité d’Alain Gomis, Les Derniers jours d’une ville de Tamer El Said ou En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui), de nombreux films de cette nouvelle édition seront de vraies découvertes, souvent en présence des réalisateurs. Fictions et documentaires, longs et courts métrages se mêleront dans une harmonie filmique enthousiasmante, dont certaines œuvres témoignent forcément des réalités sociales et économiques vécues sur le continent. À l’instar du film de Dani Kouyaté Tant qu’on vit, de Vivre riche de Joël Akafou, de Je ne suis pas une sorcière de Rungano Nyoni, ou d’Atlal de Djamel Kerkar, primé l’année dernière au FID. Au menu, une quarantaine de films et quinze pays représentés — ainsi qu’une pléiade d’invité(e)s —, qui font de ce rendez-vous cinématographique un moment d’exception en région. Enfin, cerise sur le gâteau, la manifestation enrichit sa programmation de rencontres matinales sous forme de tables rondes, de séances dans les quartiers de la ville et d’un concours de films à réaliser durant le festival.

Emmanuel Vigne

 

Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt : du 10 au 17/11 au CinéMovida (Apt) et dans quelques salles du Pays d’Apt.
Rens. : 07 82 64 84 99 / www.africapt-festival.fr

Le programme complet du Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt ici