Vers la vie nouvelle (V.O.)

Cycle consacré à des parcours d'émancipation

Incipit Vita Nova.

Chaque année, le même espoir : que par miracle quelque chose change, rompe le cycle de reproduction du même. Résolutions pour une vie meilleure, une vie nouvelle.
Il faut qu’il y ait un événement (c’est pour cela que nous réveillonnons), qu’il y ait dépense, excès. Il faut rendre possible cela, que tout change, que la vie change.
Le vieux projet de la poésie moderne…
Effroi, glacial, quand ce projet se retrouve éructé par un chanteur de variétés sur la bande FM, ou devient slogan d’un programme politique.
C’est aussi déprimant que de la graisse de foie gras, sur une table dévastée, un lendemain de fête.

Aussi déprimant que ce slogan d’autrefois : « quand on aime la vie, on va au cinéma ».
C’est une façon de dire qu’au cinéma, rien ne peut permettre, ni même évoquer, que la vie puisse changer.

Alors même qu’on pourrait penser le contraire : qu’il faut aller au cinéma parce qu’on n’aime pas la vie, au sens où l’on n’en est pas satisfait, où l’on cherche à ce qu’elle soit autre.
Qu’on veut voir des films qui permettent de nous évader. Mais pas ce besoin d’évasion vanté sur les panneaux publicitaires, pas ce besoin de distraction, ou de passe-temps.
Des films qui mettent en jeu des évasions réelles, des ruptures, des changements radicaux.

Alors, en guise de voeux de bonne année, ce cycle, Vers la vie nouvelle.
Des chemins, des parcours d’émancipation.
Celui du Prisonnier d’Alcatraz, de John Frankenheimer, du Runaway train, d’Andreï Konchalovski, de Yehuda Lerner, dans Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures, de Claude Lanzmann, de Martin Sheen et Sissy Spacek, dans Badlands (La balade sauvage), le premier film de Terrence Malick. Tous ces chemins ne seraient-ils qu’une Grande illusion (Jean Renoir) ?
Pourtant, Un condamné à mort s’est échappé.
Quel titre énigmatique que celui de ce film de Robert Bresson, qui clora ce cycle ?! Comment peut-on échapper à la mort ?

Vidéodrome 2
Du 8 janvier au dimanche 13 janvier 2019
5 € (+ adhésion annuelle : 3 €)
Rens. 04 91 42 75 41
www.videodrome2.fr
49 cours Julien
13006 Marseille
04 91 42 75 41