Cinéma sous les étoiles

Projections gratuites en plein air à la tombée de la nuit proposées par l'Alhambra dans les quartiers Nord. Pour plus de confort, n'oubliez pas vos chaises et/ou vos coussins.

Autre dates/lieux

Marseille
Du 19 juin au samedi 21 juillet 2018
Entrée libre. Gratuit (plein air)
Rens. 04 91 03 84 66
www.alhambracine.com
13000 Marseille

Article paru le mercredi 4 juillet 2018 dans Ventilo n° 413

Les festivals de cinéma en plein air

Sessions plein air

 

L’été est dans la région le grand rendez-vous des projections en plein air, qui fleurissent dès les beaux jours aux quatre coins du territoire. Moments familiaux et conviviaux, programmations larges et variées, ces séances s’inscrivent indéniablement au sein d’un été réussi ! Petit tour non exhaustif des programmations proposées.

  Le soleil va définitivement s’abattre sur la région, pour un été comme seule la Provence en a le secret : farniente, baignades, cigales, apéros, le temps qui s’étire délicieusement… et une myriade de projections en plein air qui possèdent, à la nuit tombée, cette immense qualité de donner accès au cinéma au plus grand nombre, pour des instants collectifs et conviviaux qui résonnent inévitablement avec les premiers pas de l’image en mouvement. Autant de propositions égrenées sur le territoire où les publics se mêlent, de tous âges, de toutes conditions sociales, autour d’un même et unique plaisir : une projection sous les étoiles. Aux quatre coins de la région, de Marseille à la plus petite commune, les propositions foisonnent et font désormais partie des rendez-vous estivaux incontournables. À commencer par le travail effectué depuis de nombreuses années par l’équipe de Tilt, qui, dans la cité phocéenne, investit onze des seize arrondissements de la ville pour vingt-cinq séances en plein air, et une programmation fort variée, allant des opus grand public (Moi, moche et méchant 3 de Pierre Coffin et Kyle Balda, Lion de Garth Davis, Le Cirque de Charlie Chaplin, La Femme du boulanger de Marcel Pagnol…) aux propositions plus hardies mais non moins passionnantes (The Lunchbox de Ritesh Batra, Sans soleil de Chris Marker…). Autre rendez-vous prisé d’une partie du public phocéen : les séances de Belle & Toile proposées sur le toit de la Friche la Belle de Mai en juillet et août, construite en partie, cette année, avec MP2018, Quel Amour !. Une programmation finement ciselée, où se côtoieront Fidelio, l’odyssée d’Alice de Lucie Borleteau, Carol de Todd Haynes, La Garçonnière — un délicieux Billy Wilder ! — ou Head-On de Fatih Akin. À l’ouest de la ville, et ce depuis de bien longues années, l’équipe de l’Alhambra continue, même en période estivale, d’inscrire son action dans l’héritage de l’éducation populaire, avec ses projections dans les quartiers et cités des 15e et 16e arrondissements : au menu, une programmation familiale mais de qualité, avec des opus tels L’Ascension de Ludovic Bernard, Azur et Asmar de Michel Ocelot, Whiplash de Damien Chazelle ou Il a déjà tes yeux de Lucien Jean-Baptiste. En s’éloignant à quelques encablures de Marseille, les propositions sont également fort intéressantes. C’est le cas à Martigues, où la Venise Provençale s’empare du cinéma pour une vingtaine de projections aux quatre coins de la ville : Un été au ciné, construit avec le dispositif Passeurs d’Images, proposera ainsi une jolie programmation, allant de Visages, villages d’Agnès Varda et JR à Louise en hiver de Jean-François Laguionie, en passant par L’Odyssée de Jérôme Salle ou La La Land de Damien Chazelle. La cité aixoise n’est d’ailleurs pas en reste, avec sa manifestation estivale Les Instants d’été, et une douzaine de séances en plein air, durant lesquelles nous aurons le grand plaisir de (re)découvrir les chefs-d’œuvre que sont Jules et Jim de François Truffaut, Melancholia de Lars Von Trier ou L’Été de Kikujiro de Takeshi Kitano. Enfin, last but not the least, l’une des manifestations à ne manquer sous aucun prétexte est l’excellent Les Toiles du Sud, qui vous invite dans le charmant village varois de Cotignac, pour une quinzaine de projections au cœur d’un cadre somptueux, le Théâtre du Rocher : au menu, longs et courts métrages, mais également concerts, avec l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon sur les films de Charlie Chaplin, ou les formations Sons libres et L’Incroyable Freaks Band.  

Emmanuel Vigne