Sortir

aujourd'hui
demain
ce week-end
cette semaine
Musique Théatre et plus Danse Cabaret | Café-théatre | Humour Cirque | Arts de la rue Cinéma Expos Jeune public Divers Festivals Toutes les Sorties
<em>Street Quadrature</em> chez Vacquier Peintures Street Quadrature

Street Quadrature chez Vacquier Peintures

Alertes à la bombe

 

Dans la vitrine de Vacquier Peinture, parmi les petits crapauds de toutes les couleurs d’Alain Paris trône l’énorme totem, en plâtre et du même auteur, que quatre graffeurs ont couvert de tags au début du mois de juin. Le totem du magasin est maintenant recouvert d’inscriptions, mais pas de problème : c’était prévu…

 

Street Quadrature est la sixième exposition organisée en ces lieux, ouverts en octobre dernier. Inaugurée le deux juin dernier, elle réunit le travail des BDR (Braga, Deir et Kowse), de CLS et de Dire 132. On y arpente quelques 160 m² d’exposition, les deux pieds dans l’histoire, aux côtés des crapauds.

« Alain Paris estime que ces fameux crapauds étaient les premiers habitants de Marseille, puisqu’avant, c’était des marécages, explique Florent Vacquier, tenancier du magasin et commissaire d’exposition. Sans ces grapheurs que j’expose aujourd’hui, la salle d’expo n’existerait pas, poursuit-il. Braga m’avait vendu une toile il y a longtemps. Nous nous sommes perdus de vue, puis il est réapparu dans ma vie à un moment où j’allais fermer le coin « beaux-arts et encadrements » de la boutique qui ne fonctionnait pas. Il m’a alors conseillé de me lancer dans le commerce de la bombe aérosol… et j’ai bien fait de suivre son conseil : ça marche bien et ça a permis l’ouverture de la galerie. De quoi ancrer le magasin, qui existe tout de même depuis 1835, dans la modernité. En regardant les œuvres de Street Quadrature, notamment les très belles calligraphies arabes de Kowse, je me suis dit que, finalement, les grapheurs d’aujourd’hui, c’est un peu les peintres en lettre d’hier. Les pratiques évoluent et les outils changent aussi. »

Aux côtés de Braga et de Kowse, on pourra donc apprécier les toiles de street artistes d’horizons variés. Délires colorés du bien nommé Delir, coups d’aérosol noirs et blancs de Dire 132, très fin portraitiste décidément, le tout saupoudré, ici et là, par les clichés de CLS, photographe qui suit depuis un petit moment les BDR, ces artistes Brefs Directs Réalistes.

 

Frédéric Vaysse

 

Street Quadrature : jusqu’au 2/09 chez Vacquier Peintures (9 cours Jean Ballard, 1er).
Rens. : 04 91 33 63 32 / www.facebook.com/vacquier1835r/